Les actionnaires du groupe belge de construction et de dragage ont vu leur titre céder 24% depuis le sommet de mai 2017. Un repli attribuable en premier lieu à l'annonce par le groupe, le 15 juin, qu'il envisageait de fusionner Contracting, son activité de construction, avec le groupe Van Laere (100% aux mains de l'actionnaire de référence Ackermans & van Haaren). En décembre, CFE a versé 17,1 millions d'euros pour l'acquérir. Le marché espère depuis quelques années que CFE devienne un spécialiste de l'environnement et du dragage à part entière - sans la construction, donc - et que sa valorisation s'en trouve ainsi accrue. Or la reprise de Van Laere est un pas dans la direction inverse. Le rapport qu'a publié CFE au terme du ...