La mise à jour des résultats trimestriels est franchement décevante. La deuxième vague de Covid-19, qui touche de vastes régions du monde, ralentira la reprise des activités de Barco au cours des trimestres qui viennent. La direction s'était abstenue de publier de nouvelles prévisions à l'issue du 1er semestre - cinémas et secteur de l'événementiel sont parmi les activités les plus touchées, sans espoir d'amélioration à court terme. Le chiffre d'affaires (CA) du 3e trimestre s'établit à 167,4 millions d'euros (-37,3% en glissement annuel).
...

La mise à jour des résultats trimestriels est franchement décevante. La deuxième vague de Covid-19, qui touche de vastes régions du monde, ralentira la reprise des activités de Barco au cours des trimestres qui viennent. La direction s'était abstenue de publier de nouvelles prévisions à l'issue du 1er semestre - cinémas et secteur de l'événementiel sont parmi les activités les plus touchées, sans espoir d'amélioration à court terme. Le chiffre d'affaires (CA) du 3e trimestre s'établit à 167,4 millions d'euros (-37,3% en glissement annuel). Le CA, en recul de 2% par rapport à un 2e trimestre déjà mauvais, est très inférieur au consensus, arrêté à 205 millions d'euros. Sur neuf mois, le CA approche des 575 millions d'euros: même en cas de légère reprise au 4e trimestre, il sera donc, sur l'exercice, inférieur de plus de 25% à celui de 2019. Avec un CA de 58 millions d'euros, Entertainment est bien loin des 71 millions escomptés. La plupart des cinémas ont rouvert au 3e trimestre. Si le CA a légèrement rebondi (+2,7%) en glissement trimestriel, il n'en chute pas moins de 51,8% en un an. Les projets cinématographiques sont reportés, le marché du remplacement est au plus bas et de nouvelles fermetures pourraient être décidées dans certains pays; plusieurs grands groupes risquent donc de plonger dans les difficultés financières, ce qui pourrait les empêcher d'honorer leurs dettes envers Barco. Un rétablissement rapide de l'Entertainment semble en tout état de cause impossible. Enterprise (moniteurs pour salles de contrôle et outil de présentation ClickShare) ne fait guère mieux. A 50 millions d'euros, son CA est certes de 10% supérieur à celui du 2e trimestre, mais d'un cinquième sous les prévisions des analystes (60,3 millions). La pandémie a complètement rompu la dynamique de croissance de ClickShare, car les entreprises ne prévoient pas pour l'instant d'investir dans les salles de réunion. Notons la croissance de ClickShare Conference, qui représente désormais 22% du CA de ClickShare. Alors qu'au départ, la division Healthcare avait bénéficié de l'accélération de la demande d'écrans de salles d'opération, ce marché n'est plus une priorité; aux Etats-Unis notamment, les hôpitaux ont reporté leurs investissements, en raison de restrictions budgétaires. Le CA de l'activité Healthcare n'a pas dépassé 59,3 millions d'euros (14,5% de moins qu'au 2e trimestre; consensus: 73,7 millions). C'est un coup dur, car ce pôle, dont la marge sur le bénéfice opérationnel (Ebitda) était de 16% au 1er semestre, est le plus rentable du groupe (marge moyenne: 10%). Le nombre de nouvelles commandes s'établit au 3e trimestre à 157,6 millions d'euros (consensus: 220 millions; l'an dernier: 257,6 millions, soit -42,8%). A 299,1 millions d'euros, le carnet de commandes était au 30 septembre inférieur de près de 6% à ce qu'il avait été trois mois auparavant. Barco, qui reste en bonne santé financière, pourrait envisager de profiter de la faiblesse du cours pour racheter ses actions.Si l'an passé, Barco avait fait nettement mieux que le Bel 20, la situation est à présent inversée. La plupart des activités n'étant pas appelées à se redresser rapidement, il faudrait un déclencheur pour que le cours remonte. Ceci dit, il est très probable que la position du groupe sur le marché se renforce, puisque la solidité de son bilan lui permet de continuer à investir dans la technologie. Il n'y a pas d'urgence à acheter mais à ces niveaux, prendre une première position est justifié. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 14,15 eurosTicker: BAR BBCode ISIN: BE0003790079Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,3 milliard EURC/B 2019: 13C/B attendu 2020: 88Perf. cours sur 12 mois: -43%Perf. cours depuis le 01/01: -55%Rendement du dividende: 2,7%