Greenyard fait parler d'elle, et pas en bien: son usine en Hongrie serait à l'origine de la propagation d'une souche spécifique de listeria, bactérie qui a été retrouvée dans les produits qu'on ingurgités 47 personnes, dont neuf sont décédées et les autres, tombées malades. Sur ordre de l'autorité européenne de sécurité des aliments, le 4 juillet, Greenyard a rappelé tous les légumes surgelés produits dans l'usine entre le 13 août 2016 et le 20 juin 2018. Ce n'est pourtant que le vendredi 13 juillet que le marché y a réagi. L'action a perdu 10% avant que la cotation soit suspendue. Lorsque celle-ci a repris, le lundi 16 juillet, l'entreprise a connu la plus nette baisse journalière de son titre depuis l'entrée en Bourse en 19...