Les résultats trimestriels de l'assureur belge sont mitigés: à 202,7 millions d'euros, le bénéfice net est inférieur au consensus, arrêté à 216 millions d'euros, et bien en deçà des 271,3 millions dégagés un an plus tôt. En cause: la moins-value de 51 millions d'euros actée en Asie (à comparer à une plus-value de 30 millions en 2019), qu'expliquent l'évolution défavorable de la courbe des taux chinois et des dépréciations d'actions de banques chinoises. Le bénéfice net du pôle Vie a dès lors chuté de 63%, à 41,2 millions d'euros. En Vie toujours, le bénéfice net consolidé a cédé 36%, à 116,3 millions d'euros. L'encaissement brut a, lui, bondi de 4%, grâce à l'Asie (+5%) et à la Belgique (+7,4%), de sorte que la baisse, sur neuf mois, ne dépasse pas...

Les résultats trimestriels de l'assureur belge sont mitigés: à 202,7 millions d'euros, le bénéfice net est inférieur au consensus, arrêté à 216 millions d'euros, et bien en deçà des 271,3 millions dégagés un an plus tôt. En cause: la moins-value de 51 millions d'euros actée en Asie (à comparer à une plus-value de 30 millions en 2019), qu'expliquent l'évolution défavorable de la courbe des taux chinois et des dépréciations d'actions de banques chinoises. Le bénéfice net du pôle Vie a dès lors chuté de 63%, à 41,2 millions d'euros. En Vie toujours, le bénéfice net consolidé a cédé 36%, à 116,3 millions d'euros. L'encaissement brut a, lui, bondi de 4%, grâce à l'Asie (+5%) et à la Belgique (+7,4%), de sorte que la baisse, sur neuf mois, ne dépasse pas 2%. En Non-Vie, la réduction du nombre de sinistres auto, elle-même due à la situation sanitaire, a permis au ratio combiné (coûts/primes nettes acquises) de passer au cours des neuf premiers mois de 94,7% à un très appréciable 90% (86,6%, même, au 3e trimestre). Le bénéfice net s'est envolé au 3e trimestre de 51%, à 129,9 millions d'euros, et de 54%, à 311,1 millions, entre janvier et septembre. Le bénéfice net du groupe a grimpé de 13% en neuf mois, à 993,7 millions d'euros, plus-value de 310 millions sur le rachat de titres FRESH (hautement subordonnés, obligatoirement convertibles en actions Ageas) incluse. Avec un ratio Solvency II de 194%, la solvabilité dépasse de loin les 175% minimum obligatoires. Le bénéfice prévisionnel de 850-950 millions d'euros devrait pouvoir être atteint. Ageas a versé en novembre un acompte sur dividende de 2,38 euros brut par action; compte tenu des 0,27 euro distribués en juin, le dividende versé au titre de l'exercice 2019 est conforme à ce qui avait été annoncé. Le bilan et la solvabilité de l'assureur ont séduit S&P, qui vient d'en relever la note. Le programme de rachat d'actions (200 millions d'euros) qui s'est achevé en août n'a pas été reconduit. Le groupe continue d'analyser les opportunités d'acquisition. Il a annoncé début août un versement de 57,3 millions d'euros en espèces, destiné à porter à 49% (+23%) sa participation dans l'assureur Vie indien IFLIC. Il a conclu fin août un accord avec son partenaire China Taiping Insurance, dont il souscrit à hauteur de 340 millions d'euros à l'augmentation de capital de sa filiale Taiping Reinsurance; il détiendra dès lors 25% d'une société à forte croissance, dont l'encaissement brut augmente de 27% par an en moyenne depuis 2013. Cet investissement s'explique par la volonté du groupe belge d'accroître son exposition à l'activité Non-Vie. La direction a annoncé en septembre la vente, pour 104 millions de livres sterling, des 50,1% de participation dans Tesco Underwriting, au Royaume-Uni (plus-value: 9 millions d'euros). Ageas a rejeté cet été la tentative d'approche d'un consortium d'investisseurs internationaux. Hans De Cuyper, le nouveau CEO, devrait présenter en juin prochain un nouveau programme de rachat d'actions.Malgré sa récente remontée, le cours reste de 25% inférieur à son niveau d'avant-crise. Ageas combine génération stable de liquidités en Europe et profil de croissance marquée en Asie. Compte tenu de la rémunération attrayante pour l'actionnaire, de la valorisation acceptable (7,3 fois le bénéfice et, surtout, 0,7 fois la valeur comptable escomptés pour 2020) et des (légères) spéculations autour d'une acquisition, nous relevons notre conseil; l'action redevient éligible à une intégration en portefeuille. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 41,15 eurosTicker: AGSN BBCode ISIN: BE0974264930Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 8 milliards EURC/B 2019: 10C/B attendu 2020: 7,3Perf. cours sur 12 mois: -22%Perf. cours depuis le 01/01: -21%Rendement du dividende: 6,4%