Pour cette année, Engie prévoit à nouveau une hausse du cash-flow et du bénéfice récurrent. L'action a réagi vivement à ces perspectives enthousiasmantes, mais pas suffisamment pour compenser la baisse des dernières années. L'entreprise fait un pas en arrière pour rendre cette croissance possible: elle se déleste de nombreux actifs qu'elle ne considère plus stratégiques. Cette vente évolue comme prévu, mais lui coûtera 650 millions d'euros cette année, sous la forme de cash-flow opérationnel. Engie estime pouvoir compenser ce coût largement, grâce notamment à des mesures d'économies supplémentaires, et générer cette année un cash-flow opérationnel compris entre 10,7 et 11,3 milliards d'euros. En 2016, c...