Le secteur des semi-conducteurs reste très cyclique: les périodes de faible demande et de réduction des stocks chez les clients finaux alternent avec des mouvements de rattrapage très marqués. Les phases de surcapacité font place à des mois de pénurie, les besoins des clients ne pouvant être satisfaits assez rapidement. Melexis, qui ne possède pas d'usine propre, mais sous-traite la production à sa société soeur, X-Fab, est aussi confrontée à des restrictions de capacités.
...

Le secteur des semi-conducteurs reste très cyclique: les périodes de faible demande et de réduction des stocks chez les clients finaux alternent avec des mouvements de rattrapage très marqués. Les phases de surcapacité font place à des mois de pénurie, les besoins des clients ne pouvant être satisfaits assez rapidement. Melexis, qui ne possède pas d'usine propre, mais sous-traite la production à sa société soeur, X-Fab, est aussi confrontée à des restrictions de capacités. Au terme des trois premiers mois de 2021, le chiffre d'affaires (CA) du groupe avait augmenté de 6% en rythme trimestriel et de 13% en glissement annuel, pour s'établir à 155,6 millions d'euros, dans la fourchette prévisionnelle (155-160 millions), mais légèrement sous le consensus. Signalons l'effet négatif (-4%) du cours de change EUR/USD, compensé cependant par une baisse des frais d'exploitation (-4%), si bien que la rentabilité a dépassé les attentes. A 42%, la marge bénéficiaire brute était supérieure à celle du 4e trimestre (39,6%) et celle du 1er trimestre de 2020 (40,6%). Le bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est accru de 44%, à 34,5 millions d'euros, par rapport au 4e trimestre de 2020; la marge d'Ebit a fait un bond encore plus spectaculaire, passant de 1,75% à 22,2%. Jusqu'ici prudente, la direction visait pour 2021 un CA en hausse de 15 à 20% et une marge d'Ebit de 19%. Mais l'évolution du carnet de commandes montre que la consolidation attendue au 2e semestre n'aura pas lieu. Les clients de Melexis reconstituent leurs stocks et, anticipant une nouvelle pénurie, commandent même davantage que par le passé. Melexis tire aussi profit d'une part de marché accrue et de l'augmentation du nombre de capteurs par véhicule (+10% par an, en moyenne). C'est pourquoi la direction a relevé la fourchette prévisionnelle de croissance à 22-25%, au point médian de laquelle correspondrait un CA de 627 millions d'euros. La marge brute est estimée à 41%; elle sera en baisse par rapport aux années précédentes, le mix produits influençant le CA.Le flottant a aussi augmenté au trimestre dernier, car les trois fondateurs de Melexis (Françoise Chombar, Rudi De Winter et Roland Duchâtelet), réunis au sein de Xtrion, ont vendu 1,44 million d'actions à 88,5 euros l'unité (soit une décote de 9% par rapport au dernier cours avant la suspension de l'action) par le biais d'un placement privé. Bien que Xtrion détienne désormais 3,6% de moins du capital de Melexis, il en demeure l'actionnaire de référence (50% des titres + 1). Melexis a en outre vendu pour 31 millions d'euros d'actions au cours du 1er trimestre et affectera une partie de la somme au remboursement de sa dette. Sur la période, le groupe a produit un cash-flow disponible de 21,8 millions d'euros (+65% en un an); sur l'exercice, il devrait atteindre environ 100 millions d'euros. La position de trésorerie nette a augmenté, à 46,9 millions d'euros. Le dividende a été relevé à 2,2 euros par action en octobre 2020; un dividende intercalaire de 1,3 euro a déjà été versé et le solde le sera en mai.Melexis profite d'une conjoncture favorable, que le cours de l'action anticipe déjà. La confirmation du redressement ne l'a donc pas portée à un nouveau record. Elle vaut même quelque 10% de moins qu'en février. La valorisation élevée a toujours été le talon d'Achille de Melexis. Si une prime par rapport à la moyenne sectorielle se justifie, à 6 fois le CA et 32 fois le bénéfice escomptés pour 2021, à court terme, le potentiel haussier semble limité. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 89,35 eurosTicker: MELE BBCode ISIN: BE0165385973Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière : 3,7 milliards EURC/B 2020: 47C/B attendu 2021: 32Perf. cours sur 12 mois: +59%Perf. cours depuis le 01/01: +12%Rendement du dividende: 2,5%