C'est une excellente nouvelle: UCB a précisé, lors de la présentation de son rapport annuel 2021, que l'agence américaine des médicaments (FDA) a inspecté les installations de production de Bimzelx en janvier. N'ayant pu le faire l'an passé, la FDA ne disposait pas de tous les éléments nécessaires à l'examen de la demande de mise sur le marché du nouveau médicament vedette d'UCB. Elle avait en conséquence annoncé le report de sa décision, ce qui avait fort déçu le marché. UCB estime que celle-ci tombera au cours de ce 1er semestre. Le Bimzelx (bimekizumab) est un traitement contre le psoriasis. Il a déjà été approuvé en Europe, en Grande-Bretagne, au Japon et au Canada. En 2021, il a contribué pour la première fois au chiffre d'affaires (CA) du gr...

C'est une excellente nouvelle: UCB a précisé, lors de la présentation de son rapport annuel 2021, que l'agence américaine des médicaments (FDA) a inspecté les installations de production de Bimzelx en janvier. N'ayant pu le faire l'an passé, la FDA ne disposait pas de tous les éléments nécessaires à l'examen de la demande de mise sur le marché du nouveau médicament vedette d'UCB. Elle avait en conséquence annoncé le report de sa décision, ce qui avait fort déçu le marché. UCB estime que celle-ci tombera au cours de ce 1er semestre. Le Bimzelx (bimekizumab) est un traitement contre le psoriasis. Il a déjà été approuvé en Europe, en Grande-Bretagne, au Japon et au Canada. En 2021, il a contribué pour la première fois au chiffre d'affaires (CA) du groupe: il a généré un modeste CA de 4 millions d'euros. Les études de phase III consacrées à la molécule s'étant révélées concluantes contre l'arthrite psoriasique et la spondylarthrite axiale aussi, UCB soumettra de nouvelles demandes d'approbation à partir du 3e trimestre. L'effet de la molécule sur la maladie de Verneuil sera connu au 4e trimestre, au terme d'une étude de phase III. Le consensus s'attend à ce que le Bimzelx dégage un CA de 2,6 milliards d'euros à l'horizon 2031; d'aucuns évoquent même le montant de 4 milliards d'euros. UCB s'attelle au développement d'autres moteurs de croissance encore, avant que n'expirent les brevets du médicament contre l'épilepsie Vimpat (à partir de cette année) et de l'immunosuppresseur Cimzia (à partir de 2024). Il teste le rozanolixizumab et le zilucoplan sur des maladies auto-immunes; les données recueillies récemment à l'issue d'études de phase III consacrées au traitement de la myasthénie sont encourageantes.En 2021, UCB a vu ses revenus augmenter de 8% (mais de 10% à cours de change constants), à 5,78 milliards d'euros, au-delà du consensus (5,63 milliards) et des prévisions de la direction (5,45-5,65 milliards). Le CA net du Cimzia s'est accru de 2%, à 1,84 milliard d'euros, celui du Vimpat, de 7%, à 1,55 milliard, et celui du Keppra, de 23%, à 970 millions. Notons qu'en janvier 2022, le brevet du Keppra a expiré au Japon.Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) a progressé de 14% (mais de 21% à cours de change constants), à 1,64 milliard d'euros, et la marge de Rebitda a grimpé à 28% (+30,3% au 1er semestre), en 2021. Le bénéfice net ajusté par action a crû de 21%, à 6,49 euros. Le dividende brut a été relevé de 2%, à 1,3 euro par action. L'exercice 2022 marque une transition pour UCB: le CA devrait baisser à 5,15-5,4 milliards d'euros, la marge de Rebitda, à 26-27% et le bénéfice net par action, à 4,8-5,3 euros, par rapport à 2021. Ces chiffres ne tiennent pas encore compte de l'acquisition, annoncée en janvier, de la société américaine Zogenix, pour un montant pouvant atteindre 1,9 milliard de dollars (dettes comprises). Elle sera finalisée avant le 2e semestre. Zogenix commercialise le Fintepla (CA de 2021: 74,7 millions de dollars), qui traite les crises d'épilepsie. Le marché a salué l'annonce de la levée du dernier obstacle à l'approbation du Bimzelx aux Etats-Unis. Son année de "transition" sera un peu plus délicate (incidence sur le CA de 2022 non seulement de l'expiration de brevets, mais aussi de l'ajournement de la décision de la FDA) qu'attendu au départ, mais le groupe s'active afin d'atteindre les objectifs qu'il s'est fixés pour 2025. Le cours est selon nous susceptible de remonter à 110 euros, quand la FDA aura approuvé le Bimzelx. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 96,86 eurosTicker: UCB BBCode ISIN: BE0003739530Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 18,84 milliards EURC/B 2021: 15C/B attendu 2022: 19Perf. cours sur 12 mois: +15%Perf. cours depuis le 01/01: -2%Rendement du dividende: 1,3%