Le marché attendait, inquiet, le rapport semestriel de Nyrstar. Une inquiétude qui s'est reflétée dans le cours de l'action, lequel a cédé plus de 15%, au cours des jours précédant la date fatidique du 1er août. L'obligation qui arrive à échéance le 15 septembre 2019 a été sous pression elle aussi. Depuis son sommet de début février (3.606 dollars), le cours du zinc a perdu plus de 30%, à 2.470 dollars la tonne. Le marché s'attend en effet à une suroffre de zinc concentré, cette année et les prochaines. Il craint en outre que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine aient des répercussions sur le secteur. Dans ce contexte, les investisseurs redoutaient l'annonce d'une nouvelle augmentation d...

Le marché attendait, inquiet, le rapport semestriel de Nyrstar. Une inquiétude qui s'est reflétée dans le cours de l'action, lequel a cédé plus de 15%, au cours des jours précédant la date fatidique du 1er août. L'obligation qui arrive à échéance le 15 septembre 2019 a été sous pression elle aussi. Depuis son sommet de début février (3.606 dollars), le cours du zinc a perdu plus de 30%, à 2.470 dollars la tonne. Le marché s'attend en effet à une suroffre de zinc concentré, cette année et les prochaines. Il craint en outre que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine aient des répercussions sur le secteur. Dans ce contexte, les investisseurs redoutaient l'annonce d'une nouvelle augmentation de capital. Mais l'entreprise a rassuré tout le monde. L'action a gagné plus de 15% après la publication des résultats semestriels. Le cash-flow d'exploitation récurrent (Rebitda) de Nyrstar a progressé de 8% en un an, à 120 millions d'euros. Les analystes s'attendaient en moyenne à 116 millions. Si une envolée du cours du zinc (+21%, à 3.268 dollars la tonne) a soutenu le Rebitda (+42 millions d'euros), hélas les effets de change (le dollar américain a cédé 12%) et la diminution des coûts de traitement du zinc (-15%, à 147 dollars la tonne) l'ont amputé de 34 et 42 millions, respectivement. Dans la division Fonderie, le Rebitda a progressé de 1%, à 118 millions d'euros (bien mieux que le consensus: 98 millions), alors qu'il avait reculé de 22%, à 49 millions d'euros, sur les trois premiers mois de l'année. Le volume de zinc métal produit a augmenté de 2% en glissement semestriel, à 528.000tonnes, alors qu'il s'était contracté de 3%, à 252.000 tonnes, au premier trimestre. La projection annuelle en la matière est inchangée (1,05 à 1,1 million de tonnes). A Port Pirie, qui a été transformé en une unité de traitement de métaux de pointe, tout se déroule légèrement mieux que prévu, à telle enseigne que Hilmar Rode, le directeur de Nyrstar, a confirmé s'attendre à ce que le site contribue au Rebitda global à hauteur de 40 millions d'euros au moins, au deuxième semestre. L'an prochain, cette part augmentera à 100 millions et d'ici à 2022, à 130 millions d'euros. La division minière a produit 30% de zinc concentré de plus, à 69.000 tonnes. Le Rebitda y a gagné 87%, à 28 millions d'euros. Au cours du deuxième semestre, Myra Falls, la dernière mine nord-américaine inactive du groupe, sera remise en service. Nyrstar a pu couvrir la vente de l'ensemble de la production de zinc concentré attendue en 2019 au cours attrayant de 3.000 dollars la tonne; c'est une très bonne nouvelle. Grâce à l'accroissement du fonds de roulement, l'entreprise a pu réduire la dette nette à 1,2 milliard d'euros. Fin 2017, celle-ci était légèrement moindre, à 1,1 milliard. La direction de Nyrstar s'attend à connaître un semestre meilleur que le premier.Une amélioration se fait sentir. Cependant, Nyrstar devra obligatoirement confirmer cette tendance au cours des trimestres à venir. Un investissement dans une telle action demeure très risqué. Pourtant, nous estimons que ses chances de se redresser augmentent. Elle pourrait même prendre le marché à contre-pied au cours des deux prochaines années. Pour l'heure, nous ne changeons rien à notre position dans le portefeuille modèle. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 5,05 eurosTicker : NYR BBCode ISIN : BE0974294267Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 555 millions EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : -15 %Perf. cours depuis le 01/01 : -25 %Rendement du dividende : -