Cela fait deux fois d'affilée que les actionnaires de General Electric (GE) applaudissent à l'annonce des résultats trimestriels du groupe. Les résultats du quatrième trimestre de 2018 et, surtout, du premier trimestre de 2019 ont propulsé à la hausse un cours dont, jusqu'ici, les chutes étaient davantage la règle que l'exception. A la tête de GE depuis sept mois, Lawrence Culp est très bien vu par les analystes et les investisseurs. Il avait déjà séduit le marché en annonçant des plans d'allégement de la dette et, surtout, la conclusion, avec le Département américain de la Justice, d'un accord de principe d'un montant de 1,5 milliard de dollars pour solder l'enquête relative aux subprimes.
...