Les actionnaires du géant nord-américain des engrais n'ont pas encore récolté les fruits de la fusion du canadien Potash Corp avec l'américain Agrium. Depuis la première cotation du groupe fusionné début 2018, l'action a chuté de 29,6%, en ligne avec les autres grands acteurs du secteur tels que Mosaic (-28,4%) et CF Industries (-28,9%). Cette année, la perte se chiffre à 18,8%.
...

Les actionnaires du géant nord-américain des engrais n'ont pas encore récolté les fruits de la fusion du canadien Potash Corp avec l'américain Agrium. Depuis la première cotation du groupe fusionné début 2018, l'action a chuté de 29,6%, en ligne avec les autres grands acteurs du secteur tels que Mosaic (-28,4%) et CF Industries (-28,9%). Cette année, la perte se chiffre à 18,8%. Au 2e trimestre, cependant, Nutrien a dépassé les (faibles) attentes. Les ventes de détail ont augmenté de 4% sur un an, à 6,7 milliards de dollars (USD). Au terme du 1er semestre, le chiffre d'affaires (CA) gagne 10%, à 9,4 milliards USD. Le cash-flow opérationnel ou Ebitda s'est accru de 20%, à 971 millions USD, dont +15% au 2e trimestre. La marge d'Ebitda au 1er semestre atteignait 10,3%, contre 9,5% l'année dernière. Pour 2020, Nutrien vise un Ebitda record de 1,4 à 1,5 milliard USD (1,23 milliard, en 2019). L'entreprise investit massivement dans le développement d'une plateforme numérique lancée en mars 2019 via laquelle les agriculteurs peuvent prendre des décisions d'achat plus rapides et précises. Nutrien espère atteindre le cap du milliard de dollars en 2020 (705 millions, au 30 juin). En vue de doper encore sa croissance externe, Nutrien a fait deux petites acquisitions au Brésil en 2020, après celle de Ruralco, en Australie, l'an passé. La division potasse continue de plomber les résultats du groupe. Bien que les volumes aient progressé de 2%, à 6,5 millions de tonnes, le prix de vente moyen de 170 USD par tonne (-30%) a amputé le CA de 28%, à 1,1 milliard USD. L'Ebitda a chuté de 39%, à 620 millions USD. Nutrien s'attend à ce que le volume mondial de potasse atteigne 65-67 millions de tonnes en 2020, et davantage en 2021. L'Ebitda est attendu à 1-1,2 milliard USD. Le démarrage du gigantesque projet de potasse Jansen par le géant des matières premières BHP n'est pas pour demain: la question ne sera tranchée qu'au 2e semestre de 2021. Les nitrates restent sous pression. Le prix de vente moyen a chuté de 14%, à 214 USD la tonne. Au 1er semestre, le CA a reculé de 9%, à 1,23 milliard USD, malgré une hausse des volumes de 6%. La crise sanitaire a bridé la demande et l'Ebitda s'est tassé de 16%, à 619 millions USD. Nutrien augmente ses capacités d'un million de tonnes dans des usines existantes aux Etats-Unis (sur un volume de ventes estimé à 10,9-11,5 millions de tonnes) et envisage également des acquisitions opportunistes. Au niveau du groupe, le bénéfice net a reculé de 19% au 2e trimestre, à 730 millions USD ou 1,34 USD par action; pour le semestre, le chiffre est de 1,28 USD, soit -17,4% par rapport à 2019 (1,55 USD). L'Ebitda apuré s'est élevé à 1,72 milliard USD et a baissé en un an de 13% sur le semestre, à 2,23 milliards USD. Pour 2020, le bénéfice net ajusté par action devrait se situer entre 1,5 et 1,9 USD (pronostic initial: 1,9-2,6 USD) et l'Ebitda ajusté, entre 3,5 et 3,8 milliards USD (fourchette initiale: de 3,8 à 4,3 milliards USD). Le dividende annuel brut de 1,8 USD par action est conforme à la politique de distribution de 40 à 60% du cash-flow disponible attendu. Nous abaissons notre conseil car l'action a regagné plus de 60% depuis le plancher atteint en mars. Or pour pérenniser son ascension, bien que les ventes de détail restent un pilier même en temps de crise, une hausse des prix des engrais est indispensable. La valorisation est acceptable, à 22,4 fois le bénéfice escompté pour 2020 et avec un rapport entre la valeur de l'entreprise et l'Ebitda attendu pour 2020 de 9,1. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 39,23 dollarsTicker: NTR USCode ISIN: CA73755L1076Marché: New YorkCapit. boursière: 22,4 milliards USDC/B 2019: 18C/B attendu 2020: 22Perf. cours sur 12 mois: -19%Perf. cours depuis le 01/01: -19%Rendement du dividende: 4,6%