Le groupe canadien Pan American Silver (PAAS) est le deuxième producteur primaire d'argent au monde et compte des mines au Mexique, au Pérou, en Bolivie et en Argentine. Ses sept actifs opérationnels affichent des réserves potentielles cumulées de 285,8millions d'onces troy d'argent et de 2millions d'onces d'or. L'argent et l'or apportent respectivement 60% et 20% de la production du groupe. Le solde provient de produits secondaires comme le cuivre, le zinc et le plomb. Les travaux d'extension de Dolores et La Colorada, les deux mines principales du groupe, sont presque terminés _ dans les délais et sans dépassement de budget, ce qui est exceptionnel dans l'industrie minière. Les deux mines sont situées au Mexique, où Dolores prend à son compte la majeure part...

Le groupe canadien Pan American Silver (PAAS) est le deuxième producteur primaire d'argent au monde et compte des mines au Mexique, au Pérou, en Bolivie et en Argentine. Ses sept actifs opérationnels affichent des réserves potentielles cumulées de 285,8millions d'onces troy d'argent et de 2millions d'onces d'or. L'argent et l'or apportent respectivement 60% et 20% de la production du groupe. Le solde provient de produits secondaires comme le cuivre, le zinc et le plomb. Les travaux d'extension de Dolores et La Colorada, les deux mines principales du groupe, sont presque terminés _ dans les délais et sans dépassement de budget, ce qui est exceptionnel dans l'industrie minière. Les deux mines sont situées au Mexique, où Dolores prend à son compte la majeure partie de la production d'or, alors que La Colorada apporte la première contribution à la production d'argent. La Colorada a produit l'an dernier une quantité record de 5,8millions d'onces d'argent. La production sera comprise entre 6,4 et 6,9millions d'onces, et devrait même atteindre 7,7millions d'onces d'ici 2018. On s'attend également à une hausse substantielle de la production de produits secondaires. À Dolores, les productions d'or et d'argent vont s'accroître de respectivement 50% et 40% par rapport au niveau actuel. Les extensions n'entraîneront toutefois pas de forte augmentation de la production du groupe à court terme, parce que la durée de vie commerciale de plusieurs autres actifs touche à sa fin. C'est le cas d'Alamo Dorado et de Manantial Espejo (en Argentine). Le mois dernier, PAAS a racheté le projet Joaquin à son concurrent Coeur Mining. Il se situe dans la même région, ce qui favorise les synergies. Les mines du groupe ont produit 25,4millions d'onces argent et 183.900onces d'or l'an dernier. Le chiffre d'affaires a ainsi progressé de 17% sur une base annuelle, à 190,6millions de dollars. La production d'argent restera plus ou moins stable cette année (prévisions de 24,5 à 26millions d'onces), mais devrait culminer à 29,5millions d'onces à la fin de cette décennie. La production d'or diminuera d'abord cette année pour évoluer en direction des 200.000onces au cours des années à venir. Le coût de production total a reculé l'an dernier de 32%, à 10,17dollars l'once. Il devrait légèrement augmenter cette année, et se contracter à nouveau. Au cours de l'exercice écoulé, PAAS a réalisé un bénéfice ajusté de 86,6millions de dollars. Le cash-flow opérationnel s'est établi à 215millions de dollars, pour un cash-flow libre positif de 16,4millions de dollars. C'est une excellente performance compte tenu des lourds investissements consentis à Dolores et La Colorada et le remboursement d'une partie de la dette. Fin 2016, le bilan du groupe affichait 218millions de dollars de liquidités et de placements à court terme. Si on y inclut une ligne de crédit inutilisée, les liquidités disponibles atteignent presque 500millions de dollars. La dette totale est retombée à 43,3millions de dollars l'an dernier. PAAS a doublé son dividende trimestriel à 0,025dollar canadien par action.L'extension des deux principales mines arrive à son terme, ce qui signifie que les dépenses d'investissement vont diminuer au cours des années à venir alors que la production d'or et d'argent va augmenter. À terme, cela entraînera également une baisse des coûts de production, et donc une augmentation des marges. La situation financière de PAAS est saine, mais c'est surtout l'évolution des cours des métaux précieux qui déterminera la direction que prendra le cours de l'action. PAAS reste digne d'achat.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollar (USD)Marché : NasdaqCapit. boursière : 2,97 milliards USDC/B 2016 : 29,8C/B attendu 2017 : 27,4Perf. cours sur 12 mois : + 127 %Perf. cours depuis le 01/01 : + 29 %Rendement du dividende : 0,5 %