L'enthousiasme et le charisme du CEO de Tesla, Elon Musk, lui valent de compter de nombreux admirateurs, notamment à Wall Street. D'aucuns prétendent toutefois que, notamment en envoyant dans l'espace une Tesla, la direction du groupe espérait détourner l'attention des investisseurs, car la production accuse du retard et le bilan 2017 n'était pas enthousiasmant. Nous nous intéressons quant à nous avant tout aux rapports trimestriels.
...

L'enthousiasme et le charisme du CEO de Tesla, Elon Musk, lui valent de compter de nombreux admirateurs, notamment à Wall Street. D'aucuns prétendent toutefois que, notamment en envoyant dans l'espace une Tesla, la direction du groupe espérait détourner l'attention des investisseurs, car la production accuse du retard et le bilan 2017 n'était pas enthousiasmant. Nous nous intéressons quant à nous avant tout aux rapports trimestriels. Actuellement, le groupe fonde tous ses espoirs sur le Model 3, commercialisé l'an dernier. A la fin de l'an dernier, Tesla a dû renoncer à l'objectif de production de 5.000 exemplaires par semaine qu'il s'était fixé. Bloomberg Intelligence, qui se fonde sur les numéros de châssis enregistrés, estime la production hebdomadaire actuelle du Model3 à un peu plus de 1.000 exemplaires. Le groupe a donc du pain sur la planche s'il veut atteindre l'objectif de 2.500 voitures par semaine pour la fin mars. Les retards résultent notamment de problèmes liés au transport des pièces et de la non-automatisation d'une partie de la ligne d'assemblage. Au quatrième trimestre, Tesla a livré 29.967 véhicules, dont 28.425 Model S et Model X et seulement 1.542 Model 3. Pour la plupart des clients qui ont payé un acompte, le délai de livraison est passé à neuf mois. Cela risque de poser un réel problème aux Etats-Unis, où les aides publiques (7.500 dollars) à l'achat d'un véhicule électrique seront réduites de moitié à compter du quatrième trimestre, avant d'être supprimées en 2019. Au quatrième trimestre, Tesla a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 3,29 milliards de dollars mais a enregistré une perte nette de 771 millions de dollars. La marge bénéficiaire brute (hors crédits d'impôts reçus) s'est érodée à 13,8%, alors qu'elle s'établissait à 18,7% au troisième trimestre et à 22,2% un an plus tôt. Tesla assure qu'elle progressera à nouveau au-delà des 25% dès que le rythme de production du Model3 sera passé à 5.000 exemplaires par semaine (en principe le 30 juin). Sur l'ensemble de l'exercice, le CA et la perte nette se sont montés respectivement 11,76 et 2,24 milliards de dollars. Cette année, Tesla prévoit de vendre 100.000 Model S et Model X. C'est moins qu'en 2017; la priorité est donnée cette année au Model 3. Au quatrième trimestre, Tesla n'a dépensé " que " 277 millions de dollars, contre encore 1,42 milliard de dollars au trimestre précédent, grâce à plusieurs éléments uniques _ la vente de crédits pour véhicules zéro émission, la réduction des stocks de Model S et Model X, les acomptes reçus pour les Roadster et Semi à construire. En outre, le groupe a reporté au trimestre courant les investissements liés au Model 3. Comme il s'agissait d'éléments exceptionnels, l'on peut s'attendre au terme du trimestre courant à un cash-flow disponible à nouveau négatif à concurrence de plus d'un milliard de dollars. Au terme de l'exercice 2017, Tesla disposait de 3,4 milliards de dollars de liquidités, à opposer à une dette nette de 9,4 milliards de dollars. Tant que le marché croit en lui, le groupe peut se permettre de creuser ses pertes. Mais Tesla devra tôt ou tard atteindre ses ambitieux objectifs. Nous sommes peu enthousiastes à l'égard de Tesla vu l'évolution de son appareil de production et sa valorisation actuelle. Nous vendrions dès lors l'action. Conseil : vendreRisque : moyenRating : 3BCours : 335,5 dollarsTicker : TSLA USCode ISIN : US88160R1014Marché : New York Stock ExchangeCapit. boursière : 56,7 milliards USD C/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : +23 %Perf. cours depuis le 01/01 : +8 %Rendement du dividende : -