Historiquement, la division Potasse était de loin la principale source de bénéfices du géant des engrais Potash Corp. En 2008 et 2011, années record, les Canadiens ont réalisé un chiffre d'affaires (CA) de près de 4 milliards de dollars dans la potasse, pour des bénéfices bruts record de respectivement 3,1 milliards et 2,7 milliards, soit 63,5% et 62,9% du total du groupe. Mais depuis l'éclatement du cartel d'exportateurs Belarusian Potash Co en 2013, la rentabilité est en chute libre. En 2016, le CA de la division atteignait encore 1,38 milliard de dollars, mais le bénéfice s'était effondré à 437 millions, soit 52,6% du total du groupe (830 millions). La fin de l'année 2016 a cependant été un point charnière.
...

Historiquement, la division Potasse était de loin la principale source de bénéfices du géant des engrais Potash Corp. En 2008 et 2011, années record, les Canadiens ont réalisé un chiffre d'affaires (CA) de près de 4 milliards de dollars dans la potasse, pour des bénéfices bruts record de respectivement 3,1 milliards et 2,7 milliards, soit 63,5% et 62,9% du total du groupe. Mais depuis l'éclatement du cartel d'exportateurs Belarusian Potash Co en 2013, la rentabilité est en chute libre. En 2016, le CA de la division atteignait encore 1,38 milliard de dollars, mais le bénéfice s'était effondré à 437 millions, soit 52,6% du total du groupe (830 millions). La fin de l'année 2016 a cependant été un point charnière. Au troisième trimestre de cet exercice, le CA de la division Potasse a progressé de 31% (595 millions de dollars), le CA du groupe gagnant 9% sur une base annuelle, à 1,2 milliard de dollars. La division Phosphate a pour sa part enregistré un CA stable de 351 millions de dollars, tandis que la division Azote a essuyé un recul de 13,5%, à 204 millions. Les volumes de potasse ont augmenté de 12,6%, à un niveau record de 2,85 millions de tonnes (+14,8 %, à 7,4 millions de tonnes, après neuf mois), et le prix de vente moyen a progressé de 19%, à 179 dollars la tonne (+8,8%, à 173 dollars la tonne, après neuf mois). La marge brute est passée de 106 millions de dollars à 254 millions (et de 317 millions à 627 millions sur les neuf premiers mois de l'année, soit +97,8%). Le bénéfice brut de la division Phosphate a baissé de 69 millions à 21 millions (de 306 millions à 186 millions après neuf mois), alors que la division Azote plongeait dans le rouge, de 15 millions à -45 millions, notamment du fait d'une dépréciation unique de 29 millions (et même de +45 à -60 millions après neuf mois). Le bénéfice par action a échoué à 0,06 dollar (bénéfice récurent, hors éléments uniques, de 0,09 dollar), par rapport à dix centimes de dollar l'an dernier. Sur les neuf premiers mois, il a augmenté de 0,33 à 0,48 dollar. Les prévisions pour l'exercice ont été ramenées à un chiffre compris entre 0,48 et 0,54 dollar (initialement entre 0,45 et 0,65 dollar). Elles comprennent un coût de 0,08 dollar par action pour la fusion de Potash avec son égal Agrium. Le processus d'approbation a pris quelques mois de retard, mais l'opération devrait être finalisée à la fin de l'année. En échange de toutes les approbations réglementaires, Potash Corp devra vendre trois de ses quatre participations dans Arab Potash Company (Jordanie), Israel Chemicals (Israël), Sinofert Holdings (Chine) et SQM (Chili) au cours des 18 prochains mois. Le 25 octobre, la valeur boursière totale s'élevait à 6,6 milliards de dollars, soit 28 dollars par action. La nouvelle entité s'appellera Nutrien, et les actionnaires de Potash en recevront 0,4 titre par action Potash, tandis que ceux d'Agrium auront 2,23 titres par action Agrium détenue. Malgré le redressement encore modeste du bénéfice, le plancher cyclique a été atteint l'an dernier pour Potash Corp. Sa fusion avec Agrium sera bientôt bouclée. Nutrien sera le plus grand producteur d'engrais verticalement intégré au monde, avec un profil de risque réduit, mais une exposition inchangée à la reprise du marché de la potasse. En raison d'un traitement fiscal désavantageux de la fusion qui n'est pas totalement à exclure, nous maintenons cependant la note "conserver". Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BCours : 19,31 dollarsTicker : POT USCode ISIN : CA73755L1076Marché : New YorkCapit. boursière : 16,1 milliards USDC/B 2016 : 48C/B attendu 2017 : 38Perf. cours sur 12 mois : +21 %Perf. cours depuis le 01/01 : +6,7 %Rendement du dividende : 2,1 %