Amazon achève le 4e trimestre sur un chiffre d'affaires (CA) et un bénéfice opérationnel qui dépassent ses propres prévisions. L'attention des observateurs se porte principalement sur les résultats de la division cloud Amazon Web Services (AWS) et les bénéfices prévisionnels pour le trimestre en cours - qui peinent à convaincre, alors même que les pronostics se sont révélés trop prudents ces derniers trimestres.
...

Amazon achève le 4e trimestre sur un chiffre d'affaires (CA) et un bénéfice opérationnel qui dépassent ses propres prévisions. L'attention des observateurs se porte principalement sur les résultats de la division cloud Amazon Web Services (AWS) et les bénéfices prévisionnels pour le trimestre en cours - qui peinent à convaincre, alors même que les pronostics se sont révélés trop prudents ces derniers trimestres. Le CA consolidé a bondi de 44% en glissement annuel, pour atteindre 125,6 milliards de dollars, soit la plus forte croissance en 10 trimestres. Amazon avait misé sur 112-121 milliards de dollars et le consensus, sur 120 milliards. Le succès d'Amazon Prime a soutenu la rentabilité. Le bénéfice opérationnel s'est envolé de 77%, à 6,9 milliards de dollars, en 12 mois. Le CA d'AWS atteint 12,8 milliards (+28% en un an). Amazon a beau ne pas avoir progressé autant que Microsoft, dont la plateforme cloud Azure a signé une croissance de 48%, sa part de marché dans le cloud public (stockage de données en ligne) est près de deux fois plus élevée. Le bénéfice opérationnel d'AWS s'établit à 3,6 milliards de dollars (+37%). Bien qu'elle assure moins de 10% du CA, AWS signe plus de la moitié du bénéfice opérationnel du groupe. Les résultats annuels sont dans la même veine: CA de 386,1 milliards (+38%) et bénéfice opérationnel (22,9 milliards) en hausse de plus de 50% en un an. AWS achève l'exercice sur une croissance de 30% et revendique 60% du bénéfice opérationnel consolidé. Les ventes aux particuliers ont progressé dans toutes les régions. Amazon vise pour le trimestre en cours un CA de 100 à 106 milliards de dollars. Atteindre le point médian (103 milliards) exigera une croissance de 37% du CA en glissement annuel. Le groupe table sur un bénéfice opérationnel situé entre 3 et 6,5 milliards de dollars (une marge extrêmement large), soit un point médian très inférieur au consensus, arrêté à 5,8 milliards. Il cherche à réaliser des gains supplémentaires en révisant ses procédures dans la logistique et le transport. Au cours des deux derniers trimestres, la pandémie a engendré un surcoût de 4 milliards de dollars (tests auxquels a été soumis le personnel et ralentissement du traitement des commandes); pour le trimestre en cours, la facture devrait être deux fois moins élevée. Le groupe a dégagé un cash-flow disponible d'un peu plus de 31 milliards de dollars en 2020, contre 25,8 milliards en 2019. Il disposait au 31 décembre de 84,4 milliards en espèces et en liquidités à court terme, bien plus qu'un an plus tôt (55 milliards). Jeff Bezos va troquer sa casquette de CEO contre celle de président du conseil d'administration. Les big tech américaines étant de plus en plus pointées du doigt pour leur position dominante, ce n'est pas une mauvaise chose. Bien qu'il ait vendu pour plus de 10 milliards de dollars d'actions l'an passé, l'homme détient toujours 10,6% des parts de la société qu'il avait fait entrer en Bourse au prix de 18 dollars l'action en 1997. La capitalisation a été multipliée par 186 depuis. Le poste de CEO sera confié à Andy Jassy (voir photo), qui dirige actuellement AWS.La croissance, plus vigoureuse que prévu pour le deuxième trimestre consécutif, n'a pas fait grimper le cours. Peut-être le marché estime-t-il que la valorisation ne peut augmenter davantage. Amazon est chère en chiffres absolus mais par rapport à d'autres entreprises technologiques, sa valorisation au regard de sa croissance n'est pas excessive. Nous attendrions néanmoins une correction avant d'acheter. Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3BCours: 3.276 dollarsTicker: AMZN USCode ISIN: US6516391066Marché: NasdaqCapit. boursière: 1.650 milliards USDC/B 2020: 78C/B attendu 2021: 70Perf. cours sur 12 mois: +53%Perf. cours depuis le 01/01: +1%Rendement du dividende: -