Après 10 années de croissance ininterrompue, Sandstorm Gold Royalties a fait un pas en arrière en 2020 en raison des arrêts de production liés à la crise sanitaire, surtout au deuxième et au troisième (production d'à peine 12.069 onces troy) trimestres. La société canadienne spécialisée dans le streaming d'or et les royalties sur métaux précieux a cependant vendu 15.795 onces troy d'équivalent or au 4e trimestre, un chiffre certes en baisse de 2% en un an (16.113 onces troy sur la même période de 2019), mais en hausse de 30,9% sur un trimestre.
...

Après 10 années de croissance ininterrompue, Sandstorm Gold Royalties a fait un pas en arrière en 2020 en raison des arrêts de production liés à la crise sanitaire, surtout au deuxième et au troisième (production d'à peine 12.069 onces troy) trimestres. La société canadienne spécialisée dans le streaming d'or et les royalties sur métaux précieux a cependant vendu 15.795 onces troy d'équivalent or au 4e trimestre, un chiffre certes en baisse de 2% en un an (16.113 onces troy sur la même période de 2019), mais en hausse de 30,9% sur un trimestre.En 2020, le groupe a vendu 52.176 onces troy d'équivalent or, soit 18,3% de moins qu'en 2019, année record (63.829 onces troy). Mais l'envolée des cours des métaux précieux lui a été favorable. Le prix moyen de l'once troy d'or est passé de 1.489 dollars au 4e trimestre de 2019 à 1.928 dollars au 3e trimestre de 2020 et à 1.880 dollars au suivant (+26,3% en un an), ce qui a permis à Sandstorm Gold de réaliser un chiffre d'affaires (CA) record de 29,7 millions de dollars au 4e trimestre, en hausse de 24% en un an. Le cash-flow opérationnel a progressé de 26%, à 19,7 millions de dollars (autre record historique), et le bénéfice net a carrément doublé, à 10,5 millions de dollars. Le prix moyen qu'a obtenu Sandstorm pour une once troy d'or a bondi de 1.401 dollars en 2019 à un nouveau record de 1.783 dollars en 2020 (+27,3%). Le CA annuel a progressé de 4%, à 93 millions de dollars, le cash-flow opérationnel, de 14,5%, à 65,6 millions de dollars. Le bénéfice net a reculé de 16,4 à 13,8 millions de dollars (-15,8%). Le groupe, qui n'affiche aucune dette, disposait fin décembre de 110 millions de dollars de liquidités et de 60 millions de dollars investis dans d'autres entreprises minières. Selon son CEO, Nolan Watson, trois facteurs soutiendront le cours cette année: tout d'abord, un portefeuille bien diversifié géographiquement, avec 24 actifs productifs générant des cash-flows prévisibles; les ventes devraient atteindre entre 52.000 et 62.000 onces troy d'équivalent or soit, si l'on se fonde sur le milieu de cette fourchette et un cours moyen de l'or à l.800 dollars l'once, un CA annuel de 100 millions de dollars et un cash-flow opérationnel de 75 millions de dollars. Deuxièmement, le projet de Hod Maden, en Turquie, dont Sandstorm détient 30% et perçoit 2% de royalties sur le CA net, progresse; la situation en Turquie est naturellement toujours incertaine, mais le gouvernement devrait approuver l'étude d'impact environnemental cette année et l'étude de faisabilité devrait être publiée au 2e trimestre. Lorsque la mine entrera en production, en principe fin 2023, le groupe devrait voir ses ventes se multiplier par près de deux (125.000 onces d'équivalent or attendues pour 2024), ce que le marché tend à oublier. Enfin, la conclusion de nouveaux contrats stimulera le cours; pour cela, Sandstorm compte disposer d'une trésorerie de 500 millions de dollars au terme de 2021, dont une facilité de crédit de 300 millions. Un premier dividende modeste devrait être distribué d'ici fin 2021/début 2022. Si le cours venait à reculer, le groupe procéderait à de nouveaux rachats de ses actions. Après avoir brillé entre mi-mars et fin juillet, l'action Sandstorm Gold a perdu la quasi-totalité de sa prime par rapport à ses trois grands concurrents, Franco-Nevada, Wheaton Precious Metals et Royal Gold. Cela ouvre une parfaite fenêtre d'achat pour l'investisseur patient - une hausse des cours des métaux précieux est attendue au cours des prochaines années. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 6,49 dollarsTicker: SAND USCode ISIN: CA80013R2063Marché: NYSECapit. boursière: 1,27 milliard USDC/B 2020: 92C/B attendu 2021: 60Perf. cours sur 12 mois: -9%Perf. cours depuis le 01/01: -9,5%Rendement du dividende: -