Les résultats annuels de 7C Solarparken sont, une fois encore, meilleurs que prévu. La direction avait pourtant revu ses prévisions à la hausse à deux reprises, l'an passé, la puissance installée croissant plus rapidement que prévu: le cash-flow opérationnel (Ebitda) prévisionnel a été porté de 36 millions d'euros à au moins 39,2 millions puis à 41 millions, et le cash-flow net attendu, de 0,48 à 0,50 puis à 0,52 euro par action. Alors que 7C Solarparken ("7C") visait au départ une hausse de la puissance installée de 30 mégawatts-crête (MW), celle-ci s'est accrue de 66 MW, à 256 MW. Jamais 7C n'avait enregistré une telle croissance (+36 MW en 2018 et en 2019). 7C doit cette nette accélération à l'intégration de 15 MW de deux fonds (...

Les résultats annuels de 7C Solarparken sont, une fois encore, meilleurs que prévu. La direction avait pourtant revu ses prévisions à la hausse à deux reprises, l'an passé, la puissance installée croissant plus rapidement que prévu: le cash-flow opérationnel (Ebitda) prévisionnel a été porté de 36 millions d'euros à au moins 39,2 millions puis à 41 millions, et le cash-flow net attendu, de 0,48 à 0,50 puis à 0,52 euro par action. Alors que 7C Solarparken ("7C") visait au départ une hausse de la puissance installée de 30 mégawatts-crête (MW), celle-ci s'est accrue de 66 MW, à 256 MW. Jamais 7C n'avait enregistré une telle croissance (+36 MW en 2018 et en 2019). 7C doit cette nette accélération à l'intégration de 15 MW de deux fonds (HCI1 et HCI2, dans lesquels il a pris une participation de respectivement 24,4% et 34,5%) dont il gère les actifs, mais également à la décision de la direction de se tourner davantage vers de plus grands projets. En outre, l'ensoleillement a une fois de plus été supérieur à la moyenne. Le rendement est par conséquent passé à 1,023 kilowatt-heure par kilowatt-crête (ou 4,8% de plus que prévu) et la production de 7C a augmenté de 31%, à 224 gigawatts-heure. En raison de l'importance croissante de parcs photovoltaïques récents qui bénéficient d'un tarif plus faible, le tarif de rachat a baissé de 245 à 210 euros par mégawatt-heure, en un an. La croissance du chiffre d'affaires issu de l'électricité a dès lors été plus lente que celle de la production: +17%, à 49 millions d'euros. L'Ebitda a gagné 12,6%, à 42,9 millions d'euros, et le cash-flow net par action est passé de 0,55 euro en 2019 à 0,57 euro en 2020. Le ratio de fonds propres s'est hissé de 300 points de base, à 35,3%, un excellent niveau, atteint notamment grâce aux deux augmentations de capital menées, qui ont limité la hausse de la dette nette à 7,6%, à 174,7 millions d'euros. Le dividende brut s'élève toujours à 0,11 euro par action. 7C table pour 2021 sur un Ebitda de 42,5 millions d'euros et, compte tenu de l'augmentation du nombre d'actions en circulation, sur un cash-flow net par action d'au moins 0,50 euro. 7C devrait parvenir à atteindre la croissance moyenne de 50 MW par an qu'il escompte à partir de 2021. Il a décidé de faire de la Belgique son deuxième marché, après l'Allemagne. Un premier grand projet de 6,2 MW dans le port de Gand sera bientôt lancé. En outre, 7C a racheté en décembre le belge EnerVest Belgium, un développeur de projets et gestionnaire de parcs photovoltaïques. Il entend porter la puissance installée en Belgique à 50 MW d'ici à 2023, et donc, la puissance totale de son pipeline à 400 MW d'ici à la fin de 2023. Pour la fin de 2021, la direction vise les 295 MW de puissance installée; au 1er trimestre, elle s'était déjà accrue de 19 MW, à 275 MW, grâce, surtout, à l'acquisition de 16 projets en Belgique. Avec les 13 MW d'EnerVest Belgium, la puissance gérée (l'on parle bien de gestion d'actifs, ici) par 7C passe à 71 MW; le groupe vise les 100 MW d'ici à la fin de 2023. Pour atteindre ses objectifs de croissance pour 2023, 7C émettra pour 35 millions d'euros d'actions nouvelles. Il ambitionne un cash-flow net par action de 0,60 euro en 2023. Après une très belle performance, l'action a récemment cédé du terrain. A huit fois le cash-flow net attendu par action pour 2021, la valorisation est correcte. Pour l'heure, nous recommandons de conserver le titre. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ACours: 4,03 eurosTicker: HRPK GYCode ISIN: DE000A11QW68Marché: FrancfortCapit. boursière: 279 millions EURC/B 2020: 49C/B attendu 2021: 39 Perf. cours sur 12 mois: +15%Perf. cours depuis le 01/01: -11%Rendement du dividende: 2,8%