Le premier semestre de l'exercice se présente comme un calque inversé de l'évolution de l'an passé: l'augmentation du chiffre d'affaires (CA) et la diminution du bénéfice de 2018 ont cédé la place à une légère baisse du CA et à une hausse du bénéfice. La déclaration intermédiaire relative au premier trimestre de 2018 avait provoqué un choc: à la mi-mai, le cours avait cédé 15% environ après que la direction eut annoncé, pour la première fois depuis des années, une baisse des commandes. Le cours ne s'est pas vraiment redressé depuis. Or contrairement à la plupart des entreprises, le fabricant de machines pour l'industrie du linge s'était montré trop prudent et avait tiré trop rapidement la sonnette d'alarme, puisqu'il avait achevé l'exercice su...