Oracle a vu son chiffre d'affaires (CA) baisser - certes dans une faible mesure - pour le troisième trimestre d'affilée. Et le risque est réel qu'il n'en aille pas autrement durant le trimestre en cours. Le groupe se trouve toujours en pleine transition entre l'édition de logiciels classiques, axée sur les ventes de licences, et un modèle opérationnel basé sur des revenus récurrents. Il y a quelques années, Oracle a été contraint de proposer ses logiciels de gestion de base de données via le cloud. Mais c'est son acquisition de NetSuite fin 2016 qui a donné un coup de fouet à sa croissance. Dans le segment cloud, le groupe ne concurrence pas les leaders du secteur (Amazon, Microsoft).
...