Le groupe minier sud-africain dirigé par Neil Froneman est issu de la scission de Gold Fields en 2013. Sibanye avait hérité des mines sud-africaines matures, dont il est parvenu, moyennant une restructuration, à réduire les coûts et à prolonger la durée de vie. Mais ce n'est pas tout. Il y a quelques années, Froneman a fait le choix stratégique de ne plus miser exclusivement sur l'or et d'étendre à terme ses activités en dehors de son pays d'origine. La première ambition a déjà pris forme concrètement. Le groupe a acheté plusieurs actifs dans le segment des métaux du groupe du platine dits MGP (platine, palladium et rhodium). L'acquisition d'Aquarius Platinum et de trois mines du groupe Amplats a été finalisée l'an dernier. S...