PostNL est le premier distributeur de courrier aux Pays-Bas, et l'une des plus grandes entreprises de livraison de colis du Benelux. Le bond de l'e-commerce l'a fait très rapidement passer du statut d'entreprise postale classique à celui d'opérateur logistique. Son centre de gravité s'est définitivement déplacé: si le courrier représente toujours un tiers de son chiffre d'affaires, son bénéfice opérationnel est à mettre presque intégralement au crédit des colis.
...

PostNL est le premier distributeur de courrier aux Pays-Bas, et l'une des plus grandes entreprises de livraison de colis du Benelux. Le bond de l'e-commerce l'a fait très rapidement passer du statut d'entreprise postale classique à celui d'opérateur logistique. Son centre de gravité s'est définitivement déplacé: si le courrier représente toujours un tiers de son chiffre d'affaires, son bénéfice opérationnel est à mettre presque intégralement au crédit des colis. La crise sanitaire a épargné PostNL. Le trafic postal traditionnel souffre certes de la conjoncture économique, mais la percée définitive et la croissance fulgurante du commerce en ligne ont fait bondir le nombre de colis à expédier, dont les volumes se sont envolés d'un quart au deuxième trimestre et de 15% sur les neuf premiers mois de l'année. L'activité colis soutient dans une très large mesure les résultats du groupe, qui a annoncé, au début du mois d'octobre, des bénéfices prévisionnels en nette hausse. La direction mise en effet pour l'exercice sur un bénéfice opérationnel normalisé d'au moins 175 millions d'euros, alors qu'elle tablait, en août, sur un chiffre de 110-130 millions d'euros. L'amélioration de la rentabilité a donné une forte impulsion au cours, lequel a toutefois en partie reflué ces dernières semaines: les investisseurs craignent que la croissance rapide du trafic de colis ne puisse se perpétuer. Les consommateurs ont pourtant de plus en plus recours au commerce en ligne, au détriment des magasins physiques. PostNL est d'ailleurs submergée comme jamais; elle facture du reste un supplément de 0,25 euro par colis, pour compenser ce que lui coûte l'accroissement de ses capacités de livraison.PostNL va poursuivre sur son élan. Même si l'évolution de l'économie, sur fond de crise sanitaire, reste très incertaine, il est évident que le courrier classique va continuer à perdre du terrain, alors que les colis vont rester orientés à la hausse. Le groupe endiguera l'hémorragie du pôle traditionnel au moyen d'une stratégie défensive d'économies de coûts et d'augmentations de prix, que soutiendra par ailleurs l'acquisition de Sandd. Il devrait de surcroît pouvoir continuer à tirer parti de l'intensification du trafic de colis dont, comme cette année, l'augmentation des bénéfices devrait largement compenser la baisse de ceux de l'activité courrier. L'amélioration de sa rentabilité et l'allégement de son taux d'endettement vont permettre à PostNL de recommencer à verser un dividende: les actionnaires peuvent espérer, l'an prochain, un dividende d'environ 0,18 euro par action, soit un rendement de 6%.Le cours a spectaculairement progressé ces derniers mois; il a même triplé entre mars et octobre, avant de ralentir un peu récemment, mais le potentiel est toujours bien réel. Cette progression est le résultat logique de l'amélioration de la rentabilité et de l'allégement du profil de risque du groupe. Avec un ratio cours/bénéfice de 12 et une valeur d'entreprise (EV) de 6 fois le cash-flow opérationnel, la valorisation reste donc très intéressante. A cela s'ajoute le succès du commerce électronique; le rythme atteint au printemps par le trafic de colis n'est certes pas durable, mais l'essor de l'e-commerce est chose acquise, or le cours ne tient pas encore suffisamment compte du potentiel qu'induit ce basculement sur le long terme. Dans l'intervalle, le rendement en dividende redevient intéressant. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 2BCours: 2,7 eurosTicker: PNLCode ISIN: NL0009739416Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 1,37 milliard EURC/B 2020: 12C/B attendu 2021: 11Perf. cours sur 12 mois: +37%Perf. cours depuis le 01/01: +36%Rendement du dividende: 6%