Samsung Electronics est non seulement la plus grande entreprise sud-coréenne, avec une place prépondérante dans le Kospi, l'indice national, mais aussi l'une des plus importantes sociétés asiatiques. En 1938, personne n'aurait imaginé que l'épicerie Samsung, tout juste créée, deviendrait le premier producteur mondial de puces mémoire et de smartphones; ensemble, ces deux activités représentent désormais plus de 70% du chiffre d'affaires (CA) et même 85% du bénéfice d'exploitation (Ebit) du groupe. Et pourtant, les investisseurs sont loin de se ruer sur le titre.
...

Samsung Electronics est non seulement la plus grande entreprise sud-coréenne, avec une place prépondérante dans le Kospi, l'indice national, mais aussi l'une des plus importantes sociétés asiatiques. En 1938, personne n'aurait imaginé que l'épicerie Samsung, tout juste créée, deviendrait le premier producteur mondial de puces mémoire et de smartphones; ensemble, ces deux activités représentent désormais plus de 70% du chiffre d'affaires (CA) et même 85% du bénéfice d'exploitation (Ebit) du groupe. Et pourtant, les investisseurs sont loin de se ruer sur le titre. Afin d'accroître la performance opérationnelle et de mieux lutter contre son concurrent Apple, bien plus rentable, Lee Jae-Yong, petit-fils du fondateur, a simplifié la structure du groupe début décembre, en fusionnant les divisions mobile et grand public; Samsung compte désormais deux divisions, contre trois auparavant. Grâce à ce rapprochement, les nouveaux gadgets et applications de la division grand public devraient plus rapidement être intégrés dans les smartphones, et les nouveautés de l'écosystème Galaxy trouveront leur place dans les produits électroniques. Cette refonte visait cela dit avant tout à démontrer la volonté du groupe de changer et de s'améliorer. Pour la division des puces, 2021 a été un bon cru, avec des taux de croissance provisoires de 36% pour les semi-conducteurs DRAM et de 22% pour les NAND, deux segments sur lesquels Samsung assure plus d'un tiers de la production mondiale. Toutefois, alors que la croissance globale des smartphones ralentit depuis plusieurs années, Samsung a connu un déclin encore plus marqué que ses concurrents l'an dernier. Le succès commercial des smartphones pliables (Galaxy Z Fold 3 et Flip 3) n'a pas pu sauver le résultat consolidé. Cet exercice s'annonce toutefois meilleur. Samsung est le premier géant technologique à publier ses trimestriels. Les ventes de Samsung S22 Series, lancées en février et dont plus d'un million d'unités avaient déjà trouvé preneur dans le monde en six semaines, ont augmenté de 20% par rapport à la série S21 l'année dernière (+40% aux Etats-Unis, même). Sans surprise, les ventes de puces ont reculé, mais moins que prévu. Les prix des puces DRAM ont baissé de 4%, alors que l'on s'attendait à un recul de 6%; pour les semi-conducteurs NAND, la contraction des prix s'est limitée à 3%.Samsung a généré un CA global de 77 milliards de wons coréens (KRW) (74,89 milliards attendus) et un Ebit de 14,1 milliards KRW (consensus: 13,4 milliards), en hausse de 50,3% depuis le premier trimestre de 2021; les bénéfices n'avaient plus été si élevés depuis le premier trimestre de 2018. Les prix des puces NAND devraient augmenter de 5 à 10% d'ici la fin de 2022. Le confinement en Chine, qui entraîne de nouveaux problèmes logistiques, pourrait toutefois venir perturber la production. Le pays est aussi le plus grand marché de Samsung (devant les Etats-Unis et l'Union européenne), avec 21% des ventes du groupe.Malgré la publication de bons trimestriels, le cours de l'action n'a pas rebondi. A trois fois à peine le ratio attendu entre la valeur de l'entreprise (EV) et le cash-flow d'exploitation (Ebitda) et à 9,5 fois les bénéfices escomptés en 2022, la valorisation est historiquement faible, surtout si l'on tient compte du fait qu'un quart de la capitalisation boursière est couvert par la position de trésorerie nette. Tablant sur un net redressement, nous avons inclus Samsung Electronics dans le portefeuille modèle.Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 1.365 dollarsTicker: SMSN LICode ISIN: US7960508882Marché: London Stock ExchangeCapit. boursière: 325,95 milliards USDC/B 2021: 13C/B attendu 2022: 10Perf. cours sur 12 mois: -26%Perf. cours depuis le 01/01: -17%Rendement du dividende: 2,2%