L'allemand Kali und Salz (K+S) a finalisé le 30 avril la vente de son activité Sel américaine à Stone Canyon Industries. La transaction englobait le groupe chilien SPL, rebaptisé K+S Chile en 2006, l'américain Morton Salt et le canadien Windsor Salt. Elle a rapporté 2,6 milliards de dollars, un montant plus élevé que prévu, soit une valeur de l'entreprise (dettes et trésorerie comprises) de 3,2 milliards de dollars, ou encore 13,4 fois le cash-flow opérationnel (Ebitda) de 2020.
...

L'allemand Kali und Salz (K+S) a finalisé le 30 avril la vente de son activité Sel américaine à Stone Canyon Industries. La transaction englobait le groupe chilien SPL, rebaptisé K+S Chile en 2006, l'américain Morton Salt et le canadien Windsor Salt. Elle a rapporté 2,6 milliards de dollars, un montant plus élevé que prévu, soit une valeur de l'entreprise (dettes et trésorerie comprises) de 3,2 milliards de dollars, ou encore 13,4 fois le cash-flow opérationnel (Ebitda) de 2020.Elle a aussi permis d'accélérer l'allégement de la dette financière nette qui, de 3,2 milliards d'euros fin 2019, aura diminué de plus de 2 milliards fin 2021. Elle a été décidée après qu'il soit apparu que la faiblesse du prix de la potasse allait empêcher de réaliser l'objectif initial de réduction de la dette nette à 2,8 fois l'Ebitda annuel pour la fin de 2020. K+S a dès lors pu rembourser pour 1 milliard de dettes et annuler la ligne de crédit de 350 millions contractée l'an passé. Il a en outre acté un bénéfice net de 742 millions d'euros et remboursé prématurément, en juin, pour 560 millions d'euros d'obligations. Sa dette financière nette n'était plus au 30 juin que de 0,7 milliard d'euros, contre 3,28 milliards fin 2020. Evidemment, le groupe a renoncé à une division stable, à l'origine en 2019 d'un chiffre d'affaires (CA) de 1,53 milliard d'euros (37,6% du CA consolidé) et d'un Ebitda de 230 millions (36%). Selon le plan stratégique, chaque site devra générer, en 2023 au plus tard, un cash-flow disponible positif, y compris au plus bas de la conjoncture. On n'y est pas encore, puisque le semestre s'est achevé sur un cash-flow disponible ajusté (hors éléments exceptionnels) de -83 millions d'euros. Sur le plan opérationnel, tout va bien mieux cette année. Entre le 1er trimestre de 2020 et le 1er trimestre de 2021, le CA a bondi de 13%, à 733 millions d'euros, et l'Ebita, de 27%, à 126 millions. L'accroissement des volumes (+6%, à 2 millions de tonnes), l'augmentation des prix des engrais potassiques et l'accélération de la demande de sels d'épandage en Europe y ont contribué. Entre avril et juin, le CA s'est envolé de 12,5%, à 664,2 millions d'euros, et l'Ebitda est passé à 111,5 millions d'euros. Après six mois, le CA s'est établi à 1,4 milliard d'euros et l'Ebitda, à 237,4 millions. La marge d'Ebitda s'est hissée à 17% (+12,3%). Le CA du segment agricole a augmenté de 9,8%, à 942,7 millions d'euros, et les volumes ont gagné 6,8%. Soutenu par les ventes de sel d'épandage, le CA du segment industriel a progressé de 20%, à 454,8 millions d'euros. L'Ebitda escompté pour 2021 a été relevé, en deux fois, de 440-540 à 700-800 millions d'euros (267 millions en 2020). Les résultats de cette année englobent un bénéfice exceptionnel de 200 millions d'euros, qu'explique l'apport de la Gestion des déchets miniers dans REKS, la joint-venture formée avec Remex. La finalisation de cette transaction a été reportée au 4e trimestre. La vente du pôle Sel aux Etats-Unis et la hausse des prix de la potasse ont permis à l'action de repartir résolument à la hausse. La direction a mis en garde contre l'augmentation des prix de l'énergie et des transports. Les incertitudes juridiques entourant la vente n'existant plus, nous relevons notre recommandation; nous diminuons également le profil de risque, puisque l'endettement a reculé. L'action se négocie à 13,4 fois le bénéfice prévu pour 2022. Nous attendons un retour à 11 euros pour en recommander l'achat. Nous lui préférons Mosaic, moins onéreuse. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 12,63 eurosTicker: SDF GYCode ISIN: DE000KSAG888Marché: FrancfortCapit. boursière: 2,42 milliards EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: 4Perf. cours sur 12 mois: +138%Perf. cours depuis le 01/01: +49%Rendement du dividende: -