Le cru 2020 a été mouvementé pour le constructeur de véhicules électriques. Son intégration au S&P 500 a donné des ailes au titre, qui, en 10 semaines, s'est envolé de 400 dollars à un record de 900 dollars fin janvier, avant de reperdre 40% en six semaines. Difficiles à justifier sur le plan économique, ces fluctuations extrêmes illustrent le rôle du sentiment. Valeur de croissance portée aux nues, Tesla a ensuite été délaissée au profit des actions de type valeur, mais se négocie aujourd'hui de nouveau au-dessus de son plancher intermédiaire de début mars.
...

Le cru 2020 a été mouvementé pour le constructeur de véhicules électriques. Son intégration au S&P 500 a donné des ailes au titre, qui, en 10 semaines, s'est envolé de 400 dollars à un record de 900 dollars fin janvier, avant de reperdre 40% en six semaines. Difficiles à justifier sur le plan économique, ces fluctuations extrêmes illustrent le rôle du sentiment. Valeur de croissance portée aux nues, Tesla a ensuite été délaissée au profit des actions de type valeur, mais se négocie aujourd'hui de nouveau au-dessus de son plancher intermédiaire de début mars. Un nombre record de 180.667 véhicules a été livré au 4e trimestre (+61% en un an). L'augmentation des volumes a compensé la baisse de 11% du prix de vente moyen, alors que les modèles 3 et Y, moins chers, prennent le pas sur les onéreux modèles S et X; pour les deux premiers, la capacité de production atteindra 500.000 unités en 2021, grâce notamment au renforcement des capacités pour le modèle Y, produit à Fremont, en Californie, mais aussi, depuis décembre, à Shanghai, dans la méga-usine de Tesla, en plein développement et qui exporte notamment vers l'Europe.La production des nouveaux modèles S et X débutera encore ce trimestre. La construction des usines de Berlin et d'Austin (Texas) se déroule comme prévu et la production devrait être lancée en 2021. Tesla entend aussi livrer les premiers Semi Truck cette année.Profitant de la baisse du dollar et des subventions allemandes et britanniques pour les véhicules électriques, le constructeur américain a généré un bénéfice net ajusté de 270 millions de dollars, au 4e trimestre. Sa plus grande source de revenus n'est pas la vente de voitures mais l'échange de crédits d'émission (401 millions de dollars, au 4e trimestre). Sur l'exercice, Tesla a livré 499.647 voitures, pour un chiffre d'affaires (CA) de 27,2 milliards de dollars, en hausse de 31% en un an. Les ventes de crédits d'émission sont passées de 600 millions à 1,6 milliard de dollars. Les ventes totales du groupe, en ce compris les services, l'installation de panneaux solaires et le stockage d'énergie, ont augmenté de 28%, à 31,5 milliards de dollars, dont la moitié réalisée aux Etats-Unis et un peu plus de 20% en Chine. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) ajusté a doublé, à 5,8 milliards de dollars. Tesla n'a fixé aucun objectif de CA pour 2021 mais souhaite livrer 50% de véhicules en plus dans les années à venir. Le constructeur a dégagé un cash-flow disponible positif de 2,8 milliards de dollars en 2020 (dont 1,9 milliard de dollars au 4e trimestre).En 2020, Tesla a levé près de 5 milliards de dollars grâce à une augmentation de capital au cours moyen de 632 dollars par action, ce qui a porté sa position de trésorerie à 19,4 milliards de dollars. La dette totale, fin 2020, s'élevait à 13,3 milliards de dollars. Fait notable: seuls 5% du CA (1,5 milliard de dollars) sont consacrés à la recherche et au développement. Autre point à suivre: le flottant a augmenté de 5% en 2020.La rentabilité suivra-t-elle la croissance du CA? Tout dépendra du produit des crédits d'émission et d'éventuelles nouvelles subventions. La valeur de l'entreprise représente 14 fois le CA attendu en 2021 et les critères de valorisation classiques tels que les rapports cours/bénéfice et valeur de l'entreprise/Ebitda sont astronomiques. Mais Tesla est une action inspirée par le sentiment et, à court terme, son cours peut être décorrélé des chiffres opérationnels. D'un point de vue fondamental, elle n'est intéressante qu'à un cours beaucoup plus bas. Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3CCours: 701,12 dollarsMarché: New York Stock ExchangeTicker: TSLA USCode ISIN: US88160R1014Capit. boursière: 680 milliards USD C/B 2020: 313C/B attendu 2021: 170Perf. cours sur 12 mois: +679%Perf. cours depuis le 01/01: -1%Rendement du dividende: -