The Kraft Heinz Company est l'une des rares sociétés à ne pas avoir souffert de la crise sanitaire. En mars et avril 2020, en s'empressant de constituer des stocks, les consommateurs avaient fait bondir les chiffres du premier trimestre du 5e producteur mondial de denrées alimentaires. Grâce à la hausse de la consommation à domicile durant le confinement, son chiffre d'affaires (CA) avait encore augmenté. La forte dépréciation (15,4 milliards de dollars) qu'avait subie le portefeuille de marques début 2019, qui avait fait dévisser le cours (-27,5%!), n'est assurément plus qu'un lointain souvenir.
...

The Kraft Heinz Company est l'une des rares sociétés à ne pas avoir souffert de la crise sanitaire. En mars et avril 2020, en s'empressant de constituer des stocks, les consommateurs avaient fait bondir les chiffres du premier trimestre du 5e producteur mondial de denrées alimentaires. Grâce à la hausse de la consommation à domicile durant le confinement, son chiffre d'affaires (CA) avait encore augmenté. La forte dépréciation (15,4 milliards de dollars) qu'avait subie le portefeuille de marques début 2019, qui avait fait dévisser le cours (-27,5%!), n'est assurément plus qu'un lointain souvenir. Une fois de plus, Miguel Patricio, CEO du groupe depuis le 1er juillet 2019, a eu le plaisir d'annoncer de beaux résultats, tous les segments s'étant à nouveau inscrits dans le vert. Dans quelques semaines, la vente de la marque Planters (fruits à coque) à Hormel Foods sera finalisée. Avec le produit de cette cession (3,35 milliards de dollars), Kraft Heinz pourra alléger sa dette et mettre davantage l'accent sur les produits affichant un potentiel de croissance supérieur. Comme au cours des quatre trimestres précédents, le groupe a vu ses CA et bénéfice progresser dans une mesure plus importante qu'attendu. Entre janvier et mars 2021 en effet, le CA s'est accru de 3,9%, à 6,394 milliards de dollars (6,157 milliards de dollars un an plus tôt), alors que le consensus en attendait 6,254 milliards. La croissance organique (avant acquisitions et désinvestissements) a atteint 2,5% (consensus: 0,4%). Cerise sur la gâteau: la rentabilité, talon d'Achille du groupe ces dernières années, s'est améliorée. Comme plusieurs de ses concurrents, Kraft Heinz a relevé les prix de certains produits - le CEO précédent, Bernard Hees, avait pour sa part choisi de les abaisser afin de préserver la croissance organique du CA. Le bénéfice par action (BPA) ajusté a progressé de 24,1%, à 0,72 dollar (0,58 dollar un an auparavant); il est de 20,4% supérieur au consensus (fourchette de 0,50 à 0,67 dollar, soit 0,598 dollar par action en moyenne). Le BPA dépasse donc le consensus depuis cinq trimestres de suite et en moyenne, de plus de 11%. Les deux prestigieux actionnaires du groupe que sont Berkshire Hathaway (Warren Buffett) et le fonds brésilien 3G Global Food Holding (Jorge Paulo Lemann), qui détient aussi des parts d'AB InBev, entre autres, ont dès lors eu une nouvelle occasion de se réjouir. Le dividende trimestriel a été maintenu à 0,40 dollar par action. Kraft Heinz demeure une action de rendement attrayante, surtout aux normes américaines. Pour autant, il ne faudra pas s'étonner si au terme du deuxième trimestre, le CA s'inscrit en légère baisse en glissement annuel, puisque le même trimestre de 2020 avait été marqué par une envolée des ventes. Miguel Patricio a su faire progresser les chiffres plus vite que ne le prévoit son plan de relance - ce que n'a pas manqué de saluer la première fortune de Belgique, Alexandre Van Damme (AB InBev), par exemple, qui a acheté pour 350 millions d'euros d'actions Kraft Heinz à l'automne dernier. L'action du géant alimentaire a beau offrir un rendement en dividende élevé, elle demeure relativement bon marché: elle ne se négocie pas loin de sa valeur comptable et qu'à 15 fois le bénéfice attendu en 2021, un multiple raisonnable à nos yeux. Elle devrait rester une valeur sûre au sein de son secteur longtemps encore. Conseil: acheterRisque: moyen Rating: 1BCours: 40,69 dollarsTicker: KHC USCode ISIN: US500751064Marché: NasdaqCapit. boursière: 49,7 milliards USDC/B 2020: 14C/B attendu 2021: 15Perf. cours sur 12 mois: +29%Perf. cours depuis le 01/01: +19%Rendement du dividende: 3,8%