C'est enfoncer une porte ouverte que d'affirmer que 2013 n'a pas été une bonne année pour les entreprises d'exploration d'uranium, comme le groupe canadien Kivalliq Energy. La donne semble cependant plus favorable pour 2014 (pour une estimation générale du marché de l'uranium, lire l'article consacré à Uranium Participation en page 5 du numéro 3-B14). C'est pourquoi nous revenons une nouvelle fois sur cette entreprise riche en opportunités. Ces trois dernières années, elle a accumulé les succès dans l'exploration du projet d'Angilak, dans la province canadienne minière de Nunavit. Depuis 2008, le groupe a investi 54 millions CAD dans la zone d'une superficie totale de 137.702 hec...