Les cinq plus grands producteurs d'or au monde concentrent désormais tous leurs efforts sur la réduction des charges de production. Les résultats du 3e trimestre ne subissent pas encore l'impact de la récente correction du cours de l'or. Heureusement, il y a une bonne nouvelle du côté des coûts. La baisse du pétrole est une bénédiction pour le producteur d'or. Idem pour l'appréciation du dollar (USD), du moins pour ceux qui produisent en dehors de la zone dollar, où les coûts sont libellés en devises locales, moins chères. La Russie représente 28% du chiffre d'affaires (CA) du groupe Kinross. Le groupe canadien y est d'ailleurs le premier producteur d'or étranger. La crainte que Kinross, en tant qu'e...