Kinepolis a deux bonnes raisons de se montrer satisfait au sortir du troisième trimestre. La première est l'annonce, à la fin de l'été, de l'acquisition de MJR Digital Cinemas, un exploitant sis dans le Michigan (10 cinémas et 164 salles, dont 7 complexes et 114 salles lui appartiennent en propre). La transaction a été finalisée le 11 octobre. Kinepolis met de la sorte un deuxième pied en Amérique du Nord, où il avait acquis Landmark Cinemas, le deuxième groupe de cinémas canadien (44 complexes pour 317 salles; plus de 11% de part de marché) fin 2017. La seconde sont ses excellents résultats trimestriels. La fréquentation a bondi de 21,7%, à 10 millions de visiteurs, en raison non seulement de la programmation (Le Roi ...