Au premier semestre de 2021, Kinepolis a accueilli 73% de visiteurs en moins que lors de la même période en 2020. Mais sur le seul troisième trimestre, 7,07 millions de billets ont été vendus, portant le nombre de visiteurs sur les neuf premiers mois de l'année à 9,26 millions. Entre juillet et septembre 2020, de nombreux cinémas avaient gardé leurs portes closes, et seuls 2,41 millions de visiteurs avaient été accueillis; ce nombre a quasiment triplé (+193,1%) sur les mêmes mois de 2021. Le recul, en un an, du nombre de visiteurs s'est fortement amoindri: de -73% sur les six premiers mois à -12,3% sur les neuf premiers mois de l'année.
...

Au premier semestre de 2021, Kinepolis a accueilli 73% de visiteurs en moins que lors de la même période en 2020. Mais sur le seul troisième trimestre, 7,07 millions de billets ont été vendus, portant le nombre de visiteurs sur les neuf premiers mois de l'année à 9,26 millions. Entre juillet et septembre 2020, de nombreux cinémas avaient gardé leurs portes closes, et seuls 2,41 millions de visiteurs avaient été accueillis; ce nombre a quasiment triplé (+193,1%) sur les mêmes mois de 2021. Le recul, en un an, du nombre de visiteurs s'est fortement amoindri: de -73% sur les six premiers mois à -12,3% sur les neuf premiers mois de l'année. En Belgique, trois fois plus d'amateurs de cinéma que l'an dernier (de 0,50 à 1,49 million) ont franchi les portes de Kinepolis au troisième trimestre. Aux Etats-Unis et en Espagne, la hausse est de respectivement 28% et 10%. Au Canada, malgré un net redressement au troisième trimestre, le nombre de spectateurs est en retrait de 29%, sur les neuf premiers mois de l'année. Bien que la fréquentation de l'ensemble des cinémas du groupe ne corresponde qu'à 70,5% du taux enregistré au troisième trimestre de 2019, elle s'améliore chaque mois. Cet été, ce sont notamment Fast & Furious 9, Black Widow, Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux qui ont attiré les spectateurs dans les salles. L'effet de Mourir peut attendre, le dernier James Bond, n'était pas encore perceptible. La sortie de nombreux blockbusters plusieurs fois reportés assure aujourd'hui au groupe un programme alléchant. Outre les chiffres de fréquentation, le point trimestriel de Kinepolis ne mentionnait que la dette et la trésorerie. L'endettement financier net (dettes de location non incluses) a reculé de 542,3 à 507,4 millions d'euros (-6,4%) en glissement trimestriel, un niveau légèrement inférieur à celui de fin 2020 (513,3 millions). Le groupe a donc atteint son objectif plus tôt que prévu (fin 2021), grâce à l'augmentation des dépenses par visiteur. Le cash-flow opérationnel ajusté pour les loyers (Ebitdal) a été positif chaque mois du troisième trimestre, lequel s'est achevé sur un bénéfice net. Kinepolis affichait au 30 septembre un flux de trésorerie disponible de 176,9 millions d'euros, en hausse de 24,7% en glissement trimestriel. Les covenants financiers du groupe sont suspendus jusqu'à fin juin 2022. Parce qu'un certain nombre de films sont sortis en premier lieu sur les plateformes de streaming, la direction n'exclut pas une baisse (nette) de la fréquentation à l'issue de la crise sanitaire. Laquelle a par ailleurs plongé dans la tourmente de nombreux exploitants de cinémas (familiaux), qui envisagent désormais une cession; Kinepolis pourra donc racheter de petits acteurs. Pour une acquisition plus importante, il devra en revanche mener une augmentation de capital. Mais ses actionnaires familiaux ne sont pas opposés à une dilution de leur participation. Le titre s'est déjà nettement redressé. Les actionnaires anticipent, à juste titre, que le groupe sortira plus fort de la crise et financera un rachat stratégique par une augmentation de capital. Kinepolis poursuivra son expansion une fois les réductions de coûts actées. Nous maintenons donc notre conseil positif. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 55,30 eurosTicker: KIN BBCode ISIN: BE0974274061Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,51 milliard EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +154%Perf. cours depuis le 01/01: +59%Rendement du dividende: -