Le premier exploitant de cinémas de Belgique redresse la tête. Naturellement, si les salles ont majoritairement rouvert au 2e semestre de 2021, les effets de la pandémie n'ont pas totalement disparu, avec çà et là encore diverses mesures restrictives. Mais tant au niveau de la fréquentation que du chiffre d'affaires (CA), on observe une amélioration.
...

Le premier exploitant de cinémas de Belgique redresse la tête. Naturellement, si les salles ont majoritairement rouvert au 2e semestre de 2021, les effets de la pandémie n'ont pas totalement disparu, avec çà et là encore diverses mesures restrictives. Mais tant au niveau de la fréquentation que du chiffre d'affaires (CA), on observe une amélioration. En 2021, le nombre de visiteurs accueillis par le groupe Kinepolis a augmenté de 42,6%, de 12,05 à 17,18 millions. Cela étant, par rapport aux 40,34 millions de 2019, la fréquentation est toujours en baisse de 57,4% (-33,7% entre le 2e semestre de 2019 et le 2e semestre de 2021). Sur les neuf premiers mois de l'exercice, 9,26 millions de personnes seulement avaient franchi les portes d'un complexe du groupe. Le dernier trimestre a été le meilleur (7,92 millions de visiteurs, soit une hausse de 428% en glissement annuel), et en particulier le mois de décembre, porté par plusieurs blockbusters, parmi lesquels Spider Man - No Way Home, le dernier James Bond, Mourir peut attendre, The Fast & Furious 9 et Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux. En Belgique, le nombre de visiteurs a augmenté de 39,6% (de 2,30 millions en 2020 à 3,21 millions en 2021). Ce sont toutefois les Etats-Unis qui ont connu la plus forte progression annuelle (+99,5%, de 1,10 à 2,20 millions). A l'inverse, les Pays-Bas sont le seul pays où le nombre de visiteurs a diminué (-2,3%, de 2 à 1,96 million); là, les complexes avaient dû fermer en décembre. La hausse du CA (+51,1%, de 176,3 à 266,4 millions d'euros) du groupe a impressionné plus encore que celle de la fréquentation (+42,6%): les ventes de boissons et d'en-cas ont représenté 30,8% du CA total en 2021, contre 26,1% en 2020. Grâce au bond de la fréquentation et du CA et aux nettes réductions de coûts réalisées dans le cadre du plan "Entrepreneurship 2022", la rentabilité s'est redressée et la trésorerie s'est bien étoffée (cash-flow disponible de 48,9 millions d'euros en 2021). Le cash-flow opérationnel (Ebitda) est passé de 17,2 millions d'euros en 2020 à 72,1 millions en 2021 (+323%). Il a été positif chaque mois depuis juin. Son redressement n'a pas suffi à faire repasser le résultat net en territoire positif, mais la perte nette a bien diminué. Au terme du 1er semestre, celle-ci s'élevait à -45,8 millions d'euros. Aucun dividende ne sera versé au titre de l'exercice 2021. L'endettement financier net (hors dettes de location) a reculé, de 513,3 millions d'euros à fin 2020 à 474,5 millions un an plus tard. Le groupe disposait de 199,8 millions d'euros de liquidités au 31 décembre, soit plus qu'avant l'éclatement de la pandémie et (40,8% de) plus qu'au 30 juin (141,9 millions). Il a dès lors les moyens de racheter de petits acteurs; mais s'il en lorgne de plus gros, il devra procéder à une augmentation de capital. Les actionnaires familiaux ne sont en tout cas pas opposés à une dilution de leur participation. Et des opportunités pourraient se présenter, vu la mauvaise santé financière de certains exploitants de cinéma (familiaux).Le groupe a généré une abondante trésorerie en 2021. Il sort renforcé de la crise et devrait reprendre son cap expansionniste. Nous ne sommes pas surpris du net redressement de son action, après les beaux résultats publiés. Sauf qu'elle flirte à présent avec son sommet historique, ce qui signifie que le cours intègre déjà en grande partie l'avenir plus radieux du groupe. Nous maintenons par conséquent notre conseil neutre, mais le relèverions si le cours descendait sous 55 euros.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 58,05 eurosTicker: KIN BBCode ISIN: BE0974274061Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,56 milliard EURC/B 2021: -C/B attendu 2022: 23Perf. cours sur 12 mois: +47%Perf. cours depuis le 01/01: +4%Rendement du dividende: -