Les résultats annuels et surtout les perspectives prudentes pour 2016 du producteur allemand d'engrais et de sel K+S ont été mal accueillis par le marché. Au 4etrimestre, le chiffre d'affaires (CA) du groupe a baissé de 2,7% à 992,6millions EUR, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 1,06milliard EUR. Contrairement aux exercices précédents, la division Sel est restée en retrait. En raison d'un hiver doux en Europe et en Amérique du Nord, le volume de sel de déneigement a baissé de 30%, le CA reculant de 14,1% à 442,4millions EUR. Sur base annuelle, on note toujours une nette hausse du CA de 8,2%, à 1,93milliard EUR. Le bénéfice opérationnel (EBIT) a abandonné 32,9% à 38,5millions E...

Les résultats annuels et surtout les perspectives prudentes pour 2016 du producteur allemand d'engrais et de sel K+S ont été mal accueillis par le marché. Au 4etrimestre, le chiffre d'affaires (CA) du groupe a baissé de 2,7% à 992,6millions EUR, alors que les analystes tablaient en moyenne sur 1,06milliard EUR. Contrairement aux exercices précédents, la division Sel est restée en retrait. En raison d'un hiver doux en Europe et en Amérique du Nord, le volume de sel de déneigement a baissé de 30%, le CA reculant de 14,1% à 442,4millions EUR. Sur base annuelle, on note toujours une nette hausse du CA de 8,2%, à 1,93milliard EUR. Le bénéfice opérationnel (EBIT) a abandonné 32,9% à 38,5millions EUR au 4etrimestre, mais progresse de 54% sur une base annuelle, à 266,3millions EUR. L'année écoulée a été exceptionnelle grâce à l'effet prix différé de deux hivers rigoureux successifs en Amérique du Nord. Les perspectives pour 2016 sont plus prudentes, puisque K+S prévoit une légère baisse des volumes. La mise en oeuvre du plan d'affaires "Salt 2020", qui vise un EBIT annuel d'au moins 250millions EUR, avance conformément au calendrier prévu. Malgré des conditions difficiles dans l'agriculture, la division Potasse reste performante: l'augmentation des volumes de 10% (1,8million de tonnes) et les prix de vente stables (292EUR la tonne) ont donné lieu à une hausse du CA de 10%, à 511millions EUR. L'EBIT a même progressé de 49,9%, à 126,5millions EUR. Sur une base annuelle, le CA a atteint 2,09milliards EUR (+11%) et l'EBIT, 546,1millions EUR (+11,7%). Au niveau du groupe, l'EBIT a gagné 21,9% à 781,6millions EUR (fourchette de prévision: de 780 à 830millions EUR), et les bénéfices nets ont progressé de 47,9% à 542,3millions EUR ou 2,83EUR par action (+104% au 4etrimestre, à 136,1millions EUR ou 0,71EUR par action). Le dividende brut a été relevé de 0,9EUR, à 1,15EUR par action. K+S est apparue à plusieurs reprises sous un jour défavorable dans les médias ces derniers mois. Il y a d'abord eu une plainte officielle contre plusieurs dirigeants pour présomption de pratiques illégales de dumping entre 1999 et 2007. K+S réfute ces accusations et n'a pas constitué de provisions. En outre, une importante autorisation pour l'évacuation d'eaux usées salées est arrivée à échéance fin novembre. K+S attend une nouvelle autorisation pour l'été, mais des restrictions de production temporaires ne sont pas exclues. Une légère baisse des volumes est de toute manière prévue pour 2016. Les prix de vente aussi devraient diminuer. L'EBIT devrait ainsi reculer significativement en 2016, avec un consensus de 568 millions EUR, ou -28,5%. Legacy, le premier projet de nouvelle construction d'une mine de potasse dans la province canadienne de la Saskatchewan en plus de 40ans, entrera en production à la fin de cette année. Outre la poursuite du programme d'économies et Salt 2020, le lancement réussi de Legacy constitue le troisième pilier important d'une stratégie qui doit porter les cash-flows opérationnels à 1,6milliard EUR d'ici à 2020 (1,06milliard EUR en 2015). L'action K+S a perdu plus de 50% depuis l'échec de la tentative d'acquisition par Potash Corp à 41EUR par action, et a ainsi disparu de l'indice des principales valeurs allemandes (DAX-30). Vu les perspectives positives pour la potasse à long terme et la position solide dans le sel, nous trouvons le niveau de cours actuel très attrayant à un horizon de plusieurs années.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B