Du côté du producteur allemand d'engrais et de sel K+S, toute l'attention est focalisée depuis fin juin sur un rachat possible par le groupe canadien Potash Corp. A l'époque, on a en effet appris que les Canadiens envisageaient de lancer une offre en espèces de 7,8 millions EUR ou 41 EUR par action. K+S a rétorqué peu après que l'offre reflétait beaucoup trop peu la valeur sous-jacente de l'entreprise. La direction fait surtout référence à la valeur de Legacy, le premier projet de nouvelle construction d'une mine de potasse (" greenfield ") dans la province canadienne de la Saskatchewan en plus de 40 ans, qui s'élèverait entre 11 et 21 EUR par action. En outre et toujours selon la direction, le projet de Potas...