Pour le producteur allemand d'engrais et de sel K+S (pour Kali und Salz, soitEngrais et Sel), à peu près tout ce qui pouvait aller de travers est allé de travers l'an dernier. À la basse conjoncture sectorielle dans les engrais se sont ajoutés des problèmes constants de rejets d'eaux usées salées sur trois sites de production d'engrais en Allemagne. Une limitation légale des rejets de déchets a obligé le groupe à interrompre la production à plusieurs reprises. Celle-ci a ainsi baissé de 6,8 à 6,1 millions de tonnes. En décembre, K+S a obtenu un permis temporaire et limité qui, à météo normale - la production devra toujours être interrompue en cas de temps trop sec - , coûtera encore 200.000 tonnes de prod...