Just Eat Takeaway.com (JET) avait enregistré au troisième trimestre un cash-flow d'exploitation (Ebitda) positif, plus tôt que prévu. Lequel dernier l'est resté au quatrième trimestre. Au second semestre, il s'est élevé à 150 millions de dollars, ce qui représente 1,1% de la valeur totale des transactions. JET entend faire passer cette part à 5% dans les cinq ans. L'Ebitda de 2022 se monte à 16 millions d'euros, contre -350 millions en 2021. JET n'a cependant pas vu son c...

Just Eat Takeaway.com (JET) avait enregistré au troisième trimestre un cash-flow d'exploitation (Ebitda) positif, plus tôt que prévu. Lequel dernier l'est resté au quatrième trimestre. Au second semestre, il s'est élevé à 150 millions de dollars, ce qui représente 1,1% de la valeur totale des transactions. JET entend faire passer cette part à 5% dans les cinq ans. L'Ebitda de 2022 se monte à 16 millions d'euros, contre -350 millions en 2021. JET n'a cependant pas vu son chiffre d'affaires (CA) progresser. La valeur totale des transactions a atteint 28 milliards d'euros en 2022, soit autant que l'année précédente. Si entre 2021 et 2022 le nombre de commandes a diminué de 9%, leur montant a néanmoins augmenté, les prix des livraisons et commissions ayant été relevés.Pour 2023, la direction s'attend à une poursuite de la remontée de l'Ebitda. Elle a émis une estimation prudente de 225 millions d'euros. Elle anticipe par ailleurs que le CA renouera avec la croissance à partir du second semestre. Au cours de cette période en 2022, les commandes et la valeur des transactions avaient progressé en Europe du Nord, au Royaume-Uni et, dans une moindre mesure, en Europe du Sud et en Australie. Et si elles avaient continué de baisser en Amérique du Nord, c'était déjà moins rapidement qu'auparavant.Sur le plan financier, JET n'a rien à envier à ses concurrents. Elle a renforcé son bilan en cédant sa participation dans iFood l'année dernière. Elle dispose d'environ 2 milliards d'euros de liquidités et en investira cette année quelque 250 millions d'euros dans sa croissance (l'année dernière: 550 millions d'euros). Sa branche américaine GrubHub est toujours susceptible d'être vendue, bien que sans doute pas dans le contexte actuel. Elle est de plus en plus rentable.Le marché a été agréablement surpris par l'ampleur de la hausse de l'Ebitda: le cours de l'action a bondi de plus de 15%. Compte tenu de la progression de la rentabilité, de la bonne santé financière de JET, des perspectives favorables émises par la direction et des possibles bénéfices à venir, le titre reste digne d'achat.Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 26,10 eurosTicker: TKWY NACode ISIN: NL0012015705Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 5,64 milliards EURC/B 2021: -C/B attendu 2022: -Perf. cours sur 12 mois: -45%Perf. cours depuis le 01/01: +32%Rendement du dividende: -