Pris de panique après la publication du rapport intermédiaire sur le premier trimestre, les analystes et les investisseurs avaient fait chuter l'action de 15%, à la mi-mai. Au 31 mars, la valeur du carnet de commandes avait reculé de 6% en un an. En conséquence, la direction du groupe avait émis un avertissement sur le chiffre d'affaires (CA). Compte tenu des machines produites et de celles en cours de fabrication, la réserve de travail dans les usines affichait un recul de 32,7% par rapport à la même période un an auparavant; à la fin décembre 2017, cette réserve était encore de 2% mieux garnie qu'un an plus tôt. Mais les chiffres du premier semestre ont révélé que le fournisseur mondial de systèmes de lavage industriels s'était montré trop prudent.
...