Alors que même en pleine crise sanitaire, le plus grand pure player au monde dans le café et le thé (Douwe Egberts, Senseo, L'Or, Tassimo, Pickwick, Moccona, Peet's Coffee, Jacobs) s'agissant du chiffre d'affaires (CA) a servi 4.500 tasses par seconde en moyenne, pour un CA annuel de 6,65 milliards d'euros, son introduction sur Euronext Amsterdam en mai dernier est loin d'aboutir aux résultats escomptés. Cette IPO n'est pas la première, puisque le groupe a longtemps fait partie de l'américain Sara Lee, dont la division Douwe Egberts Master Blenders avait fait l'objet d'une cotation distincte à Amsterdam en 2012, avant d'être sortie dès l'année suivante par l'entreprise financière JAB Holding Company; JAB avait alors fusionné ses activités café av...

Alors que même en pleine crise sanitaire, le plus grand pure player au monde dans le café et le thé (Douwe Egberts, Senseo, L'Or, Tassimo, Pickwick, Moccona, Peet's Coffee, Jacobs) s'agissant du chiffre d'affaires (CA) a servi 4.500 tasses par seconde en moyenne, pour un CA annuel de 6,65 milliards d'euros, son introduction sur Euronext Amsterdam en mai dernier est loin d'aboutir aux résultats escomptés. Cette IPO n'est pas la première, puisque le groupe a longtemps fait partie de l'américain Sara Lee, dont la division Douwe Egberts Master Blenders avait fait l'objet d'une cotation distincte à Amsterdam en 2012, avant d'être sortie dès l'année suivante par l'entreprise financière JAB Holding Company; JAB avait alors fusionné ses activités café avec celles de Douwe Egberts, sous la dénomination JDE Peet's (Jacobs Douwe Egbert Peet's). La multinationale agroalimentaire américaine Mondelez détenait dès avant l'IPO une participation de 26,5% dans JDE, les 73,5% restants étant aux mains d'Acorn Holdings, qui lui-même appartient à JAB. La pandémie a légèrement retardé l'opération, qui a finalement eu lieu le 29 mai, au prix de 31,50 euros par action (fourchette prévisionnelle: 30-32,25 euros). Malgré le contexte peu propice à la consommation, l'offre a été facilement souscrite et le cours a dépassé 35 euros lors de la première séance. Reste que l'enthousiasme de ces acquéreurs de la première heure est peu récompensé. Après la publication des résultats de l'exercice 2020, l'action a cédé plus de 10%, allant même jusqu'à passer sous son prix d'introduction. Le CA de 6,65 milliards d'euros est en effet de 4,2% inférieur à celui de 2019 (6,94 milliards; consensus: 6,68 milliards); ce résultat décevant s'explique, sans surprise, par la chute de près de 32% des chiffres de vente dans les cafés et les restaurants, que la hausse de la consommation à domicile n'a pas entièrement compensée. En réduisant son budget marketing de 27% (123 millions d'euros), JDE a perdu des parts de marché, au profit, surtout, du suisse Nestlé (Nescafé, Nespresso), son plus grand concurrent au monde avec l'américain Starbucks. Grâce aux économies de coûts, le bénéfice d'exploitation (Ebit) ajusté a toutefois progressé de 1,8% (la marge d'Ebit est passée de 18,1% à 19,2%), à 1,28 milliard d'euros, un peu moins que le consensus (1,29 milliard). Le bénéfice par action s'établit par conséquent à 0,80 euro et le dividende proposé, à 0,70 euro par action. Le marché a peu apprécié la révision, de 5-8% à 5%, de l'Ebit prévu pour ces prochaines années, une initiative due aux investissements supplémentaires dans le marketing que le groupe va devoir consentir s'il veut atteindre les 3% à 5% de croissance organique du CA auxquels il aspire. Le taux d'endettement est tombé à 3,2 fois les flux de trésorerie opérationnels (Ebitda), et la direction a bien l'intention de le faire passer sous 3 fois. S'il veut voir la croissance du CA atteindre la fourchette escomptée au cours des années qui viennent, JDE Peet's va devoir dépenser davantage, ce qui va peser sur ses marges. Près d'un an après la nouvelle introduction en Bourse, les résultats ne sont pas au rendez-vous. A 13 fois le rapport valeur de l'entreprise (EV)/Ebitda escompté pour 2021, l'action n'est pas spécialement bon marché, mais comme nous nous attendons à une amélioration à partir de l'an prochain - la réouverture de l'horeca en Europe devrait propulser le cours à la hausse -, nous entamons son suivi par un conseil d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 31,58 eurosTicker: JDEP NACode ISIN: NL0014332678Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 15,83 milliards EURC/B 2020: 39C/B attendu 2021: 17Perf. cours depuis l'IPO: -11%Perf. cours depuis le 01/01: -15%Rendement du dividende: 2,2%