Comme le Brésil traverse la récession la plus profonde des dernières décennies, les résultats trimestriels de ce grand acteur latino-américain du secteur financier (coté sur le NYSE sous le ticker ITUB) ont été attendus avec impatience (65% du portefeuille sont investis au Brésil). Cela dit, le pays est en voie d'amélioration et les chiffres d'Itau sont également satisfaisants. Même si nous ne pouvons passer outre le fait que les provisions pour créances douteuses ont augmenté au 2etrimestre de 23,3% sur une base annuelle. Le ratio des créances non remboursées (90jours) s'est hissé sur la période à 3,6%, contre 3,5% au 1ertrimestre et 3% sur la même période l'an dernier. Pou...

Comme le Brésil traverse la récession la plus profonde des dernières décennies, les résultats trimestriels de ce grand acteur latino-américain du secteur financier (coté sur le NYSE sous le ticker ITUB) ont été attendus avec impatience (65% du portefeuille sont investis au Brésil). Cela dit, le pays est en voie d'amélioration et les chiffres d'Itau sont également satisfaisants. Même si nous ne pouvons passer outre le fait que les provisions pour créances douteuses ont augmenté au 2etrimestre de 23,3% sur une base annuelle. Le ratio des créances non remboursées (90jours) s'est hissé sur la période à 3,6%, contre 3,5% au 1ertrimestre et 3% sur la même période l'an dernier. Pour l'exercice complet, la direction a relevé la fourchette de 22 à 25milliards de réals brésiliens (BRL) à une fourchette de 23 à 26milliards BRL (18,1milliards BRL en 2015) pour les provisions pour créances douteuses. Le montant emprunté a baissé de 5,8%, ce qui est plus que prévu. La direction a dès lors abaissé nettement le portefeuille de crédits total attendu pour l'ensemble de l'exercice, à une fourchette de -10,5 à-5,5% (contre -0,5 à +4,5%). Malgré cela, le bénéfice opérationnel a baissé moins nettement que prévu, à 5,58milliards BRL (contre 6,13milliards BRL au cours de la période comprise entre avril et juin 2015, soit -9%), contre un consensus des analystes de 5,08milliards BRL. On note dès lors aussi un redressement du rendement moyen sur fonds propres (ROE) à 20,6%, contre encore 19,6% sur les trois premiers mois. C'est cependant encore 420points de base (4,2%) de moins que les 24,8% du 2etrimestre 2015. Toutefois, ce chiffre reste nettement supérieur à celui de la plupart des banques européennes et américaines, où les chiffres se situent plutôt entre 5 et 15%. Avec plus de 5000agences, près de 95000collaborateurs, 350milliards USD d'actifs en gestion et 46,5milliards USD de capitalisation boursière, Itau Unibanco Holding figure parmi les leaders au Brésil. Itau Unibanco Holding est une banque universelle articulée autour de deux activités. Itau Unibanco regroupe les activités de banque au détail, d'assurance, de gestion de patrimoine, alors qu'Itau BBA est l'appellation commune des activités d'entreprises et de banques d'affaires. Le groupe diversifie ses activités, et comme les ratios exposés ci-dessus en attestent, il se porte très bien. Itau Unibanco Holding, créée en 2008, est l'archétype d'une fusion réussie. Unibanco a été créée en 1924 par la famille Moreira Salles alors qu'Itau est née en 1944. Notamment grâce à une foule d'acquisitions, l'institution est devenue l'un des plus grands experts bancaires d'Amérique latine. Depuis la fusion, les actifs ont connu une croissance moyenne annuelle de 15,9% et les fonds propres de 12,7%. Cette année évidemment, le taux de croissance ne sera pas comparable. À 10fois le bénéfice escompté pour 2016, cette action de qualité est accessible à un niveau de valorisation historiquement très raisonnable encore. ConclusionNous sommes heureux d'avoir relevé le rating à 1B (digne d'achat) il y a une dizaine de semaines. Nous regrettons en revanche de ne pas avoir intégré l'action en portefeuille, car depuis lors, elle a progressé de plus de 20%. Les chiffres trimestriels étaient en effet supérieurs aux prévisions. Le conseil positif demeure, car nous anticipons un redressement de cours.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B