Nous avons intégré la biotech française Inventiva en portefeuille l'été dernier, après sa publication de résultats étonnamment bons au terme de la phase IIb de l'étude testant le lanifibranor (inhibiteur pan-PPAR) sur des patients souffrant d'une stéatohépatite non alcoolique (NASH). Ils ont nourri l'espoir de l'entreprise d'avoir trouvé un produit efficace contre la NASH et la phase antérieure du processus pathologique, le foie gras non alcoolique (NAFDL). Le marché potentiel de cette maladie du foie encore incurable - la plus importante - est estimé à 30 milliards de dollars.
...

Nous avons intégré la biotech française Inventiva en portefeuille l'été dernier, après sa publication de résultats étonnamment bons au terme de la phase IIb de l'étude testant le lanifibranor (inhibiteur pan-PPAR) sur des patients souffrant d'une stéatohépatite non alcoolique (NASH). Ils ont nourri l'espoir de l'entreprise d'avoir trouvé un produit efficace contre la NASH et la phase antérieure du processus pathologique, le foie gras non alcoolique (NAFDL). Le marché potentiel de cette maladie du foie encore incurable - la plus importante - est estimé à 30 milliards de dollars. Inventiva a profité de ces résultats encourageants pour s'introduire sur le Nasdaq et lever 94,9 millions d'euros. L'action n'a pas rebondi comme espéré. Toutefois, avec la trésorerie de 133 millions d'euros qu'elle avait fin décembre, l'entreprise pourra tenir jusqu'au 4e trimestre de 2022. Début janvier, la biotech a annoncé que les agences américaine (FDA) et européenne (EMA) accepteraient des résultats favorables à une seule étude globale de phase III pour étudier un dossier d'autorisation. Le critère d'évaluation principal est un score combiné de la résolution de la NASH et de la réduction de la fibrose. La première phase de l'étude démarrera au 1er semestre et les résultats intermédiaires, relatifs aux 900 premiers patients (il y en aura 2.000 au total), seront publiés au second semestre de 2024; le processus d'approbation accélérée pourra alors être lancé, certes un an plus tard que prévu. Après quoi commencera la deuxième partie de l'étude - avec à la clé une approbation définitive.Une étude de phase II chez des patients diabétiques de type 2 atteints de NAFDL est en cours. Les résultats étaient initialement attendus en 2021, mais comme la crise sanitaire a ralenti le recrutement, ils sont désormais prévus au 1er semestre de 2022. Le tandem fondateur Fréderic Cren et Pierre Broqua (actionnaires majoritaires, détenant ensemble 25% des parts) a manifestement confiance dans le lanifibranor: le rapport annuel mentionne son intention de tester la molécule sur des patients encore plus malades (cirrhose compensée) et en combinaison avec des candidats médicaments ayant d'autres mécanismes d'action. La consommation de liquidités prévisionnelle n'intègre en tout cas pas le financement de ce projet. Compte tenu de l'énorme potentiel du lanifibranor, Inventiva a décidé de cesser, au moins temporairement, de s'investir dans la poursuite du développement clinique de l'odiparcil, destiné à traiter cinq formes de la maladie métabolique héréditaire mucopolysaccharidose (MPS). Néanmoins, après les résultats positifs de la phase IIa chez l'adulte, toutes les options stratégiques sont sur la table et un partenariat pourrait être conclu cette année. Les résultats de l'étude de phase I en cours sur l'ABBV-157, un candidat médicament dont AbbVie a acquis la licence auprès d'Inventiva et qu'elle teste sur des patients atteints de psoriasis, ont été différés du 1er au 2e trimestre.Depuis notre achat du titre, nous espérions réaliser un rendement important. Si le lancement de l'étude de phase III a certes donné un coup de pouce, l'envol de l'action est conditionné à un accord de licence pour le lanifibranor ou un rachat. Les grands laboratoires tels que Gilead Sciences, Novo Nordisk, Novartis, Pfizer ou AstraZeneca, seront-ils intéressés? Une chose est sûre: nous avons confiance en la capacité du duo fondateur à exploiter pleinement le potentiel du lanifibranor. Nous nous armons donc de patience. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 11,02 eurosTicker: IVA FPCode ISIN: FR0013233012 Marché: Euronext ParisCapit. boursière: 425,7 millions EURC/B 202 : -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +339%Perf. cours depuis le 01/01: -6%Rendement du dividende: -