Intel doit sa position de leader du marché de semi-conducteurs à sa domination dans le segment des microprocesseurs pour PC, où l'entreprise américaine fait la pluie ou le beau temps avec son architecture x86. L'essor des appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes a cependant échappé à Intel. Malgré quelques tentatives, Intel n'est jamais parvenue à s'imposer dans ce segment, en grande partie parce qu'elle ne fournit que des puces qu'elle conçoit elle-même. Or Intel risque à présent de subir la même mésaventure dans de nouvelles niches comme celle de "l'Internet des Objets" (IoT). C'est pourquoi elle a décidé de changer son fusil d'épaule. Lors du Developer Forum du mois dernier, elle a ...