En soi, les chiffres trimestriels n'étaient pas mauvais, mais les prévisions sont inférieures aux attentes, et la croissance escomptée n'est pas non plus particulièrement impressionnante. Le chiffre d'affaires (CA) du groupe d'Intel a progressé de 1,3% sur base annuelle, à 14,91 milliards USD. Le seul département qui se distingue tant en termes de croissance du CA que de rentabilité est le Data Center Group. Intel est dominant dans le segment des semi-conducteurs pour les serveurs utilisés dans les data centers pour fournir des services cloud, avec une part de marché de plus de 95%. Récemment, Qualcomm s'est aussi avancé sur ce marché. Après le 3e trimestre, Intel a abaissé les ...

En soi, les chiffres trimestriels n'étaient pas mauvais, mais les prévisions sont inférieures aux attentes, et la croissance escomptée n'est pas non plus particulièrement impressionnante. Le chiffre d'affaires (CA) du groupe d'Intel a progressé de 1,3% sur base annuelle, à 14,91 milliards USD. Le seul département qui se distingue tant en termes de croissance du CA que de rentabilité est le Data Center Group. Intel est dominant dans le segment des semi-conducteurs pour les serveurs utilisés dans les data centers pour fournir des services cloud, avec une part de marché de plus de 95%. Récemment, Qualcomm s'est aussi avancé sur ce marché. Après le 3e trimestre, Intel a abaissé les prévisions de croissance pour cette division de 15% à entre 10 et 13%. Pourtant, ce chiffre n'a pas été atteint au 4e trimestre. Le CA du Data Center Group s'est accru de 5,3% sur base annuelle, à 4,3 milliards USD. Le nombre d'unités vendues a ainsi certes progressé de 7%, mais les prix de ventes moyens ont baissé. Le chiffre est nettement inférieur à celui du 3e trimestre (+12%). La rentabilité opérationnelle a également reculé, de 51,4% à 50,4%. Dans le Client Computing Group, le CA a reculé de 1,2% sur base annuelle. Là, une sensible réduction du nombre d'unités vendues (-16%) a été partiellement compensée par des prix de ventes plus élevés. L'Internet of Things a connu une croissance supérieure à la moyenne (+5,8%) mais la division s'adjuge une part de moins de 5% du CA du groupe. Le bénéfice hors charges de restructuration, à 4,3 milliards USD, était près de 200 millions USD inférieur à celui d'une année auparavant. Sous l'effet du rachat d'actions, le bénéfice par action, à 0,74 USD, était cependant au même niveau qu'un an plus tôt. Au niveau du groupe, la marge brute a reculé de 1% sur base annuelle, à 64,3% en raison de frais plus élevés et volumes inférieurs. Intel prévoit qu'en 2016, la marge brute sera encore sous pression. Pour le 1er trimestre, il escompte un chiffre moyen de 58%. Les autres prévisions trahissent également un début d'année très faible. Le point médian des prévisions de CA s'élève à 14 milliards USD. Y contribuera le groupe racheté Altera, à hauteur de quelque 400 millions USD, ce qui est moins que prévu. Pour Client Computing, on table sur un repli compris entre 12 et 19%. Pour l'ensemble de l'exercice, Intel espère une augmentation de son CA comprise entre 5 et 10%. Cette année, les investissements devraient être compris entre 9 et 10 milliards USD, ce qui représente 2,2 milliards USD de plus qu'en 2015 parce que certains investissements ont été reportés l'an dernier. Intel investira en outre davantage dans les puces-mémoire et la technologie de production 10 nanomètres. La reprise d'Altera a accru la dette de long terme de 9,5 milliards USD, à 20 milliards USD. Intel dispose cependant toujours d'une trésorerie nette de 2,5 milliards USD. Altera fournira du reste déjà une contribution positive au cash-flow libre cette année. Celui-ci s'élevait l'an dernier à 11,7 milliards USD. Le dividende de 1,04 USD par action porte le rendement à 3,5% brut. Intel est revenu à 12 fois le bénéfice attendu pour l'exercice courant, mais n'est pas bon marché pour autant. La croissance du bénéfice comme du chiffre d'affaires est nettement inférieure à la moyenne historique. Vu en outre le dividende, nous définirions la valorisation de correcte. Conseil : conserverRisque : moyenRating : 2B