Intel a dû lancer un avertissement sur chiffre d'affaires trois semaines avant la fin du premier trimestre de l'exercice à peine entamé. En janvier, le premier producteur mondial de semi-conducteurs tablait sur un chiffre d'affaires (CA) de 13,2 à 14,2 milliards USD pour le trimestre en cours. La révision à la baisse de la semaine dernière n'est pas anodine. La nouvelle fourchette est comprise entre 12,5 et 13,1 millions USD, la médiane s'établissant ainsi 900 millions USD sous les prévisions précédentes. Intel est l'une des nombreuses multinationales américaines qui réalisent une grande partie de leur CA à l'étranger et commencent à pâtir de l'appréciation de l'USD. Le dollar for...

Intel a dû lancer un avertissement sur chiffre d'affaires trois semaines avant la fin du premier trimestre de l'exercice à peine entamé. En janvier, le premier producteur mondial de semi-conducteurs tablait sur un chiffre d'affaires (CA) de 13,2 à 14,2 milliards USD pour le trimestre en cours. La révision à la baisse de la semaine dernière n'est pas anodine. La nouvelle fourchette est comprise entre 12,5 et 13,1 millions USD, la médiane s'établissant ainsi 900 millions USD sous les prévisions précédentes. Intel est l'une des nombreuses multinationales américaines qui réalisent une grande partie de leur CA à l'étranger et commencent à pâtir de l'appréciation de l'USD. Le dollar fort, associé à la faiblesse de l'économie européenne, est en tout cas l'une des principales raisons des résultats décevants attendus ce trimestre chez Intel. Une autre cause est la faiblesse de la demande de PC sur le marché des entreprises. Après plusieurs années de contraction, ce marché a connu un rebond l'an dernier avec l'amorce d'un cycle de remise à niveau lié à l'installation de systèmes d'exploitation plus récents (aux exigences plus élevées en matière de hardware) qui a dopé les ventes. Mais la reprise n'aura pas fait long feu. Et les producteurs, qui espéraient que les consommateurs prendraient le relais des entreprises, en ont été pour leurs frais. Plus encore : c'est à présent le marché des entreprises qui répond aux abonnés absents. Microsoft ne sortira Windows 10 qu'à la fin de cette année, et les précédents cycles de remise à niveau ont rarement apporté les résultats escomptés. La société d'analyse de marché IDC a fait savoir que le nombre de PC vendus avait baissé de 0,8% l'an dernier. L'institution table également sur une baisse du montant des ventes mondiales de PC de 4,9% cette année. Les analystes d'Intel ont en tout cas ajusté leurs prévisions de bénéfice et de CA ces derniers jours et pronostiquent désormais un CA stable par rapport à 2014. Intel communiquera ses nouvelles prévisions annuelles dans un mois, lors de la publication des résultats trimestriels définitifs. L'action Intel a gagné 40% l'an dernier, une performance nettement supérieure à la moyenne du marché. L'interruption de la reprise du marché des PC impose une réévaluation de l'action. Malgré tous les efforts de diversification entrepris par le groupe, 60% du CA d'Intel proviennent toujours de la division PC Client Group (microprocesseurs pour PC et ordinateurs portables). Intel tente bien de s'immiscer dans le segment mobile, mais sans beaucoup de succès pour l'instant : la division Mobile a essuyé une perte opérationnelle totale de 4,2 milliards en USD l'an dernier. Une chance existe qu'Intel puisse placer ses semi-conducteurs mobiles dans la prochaine génération d'iPhone, mais c'est loin d'être acquis. La bonne nouvelle est le maintien des prévisions en matière de marge brute à 60%. Intel a également souligné que la division Serveurs restait performante et prenait désormais 26% du chiffre d'affaires du groupe à son compte. ConclusionVu la forte hausse du cours l'an dernier, l'action Intel est loin d'être bon marché malgré la récente correction. La valorisation salée (15 fois le bénéfice attendu) est quelque peu compensée par le rendement de dividende d'environ 3%, mais il ne faut pas attendre d'amélioration sur le plan opérationnel à court terme. D'où l'abaissement de notre conseil.Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3B