Intel dépend toujours du marché des PC classiques (division Client Computing) pour plus de la moitié de son chiffre d'affaires. Le fabricant américain de semi-conducteurs est certes le leader incontesté sur le marché des microprocesseurs, mais cela fait longtemps qu'il ne s'agit plus d'une activité de croissance. Et si le chiffre d'affaires du groupe a progressé de 7%, à 59,4 milliards de dollars l'an dernier, c'est en grande partie le fait d'acquisitions. Intel doit donc se tourner vers d'autres segments, diversifier ses activités.
...