Le producteur américain de micro-processeurs est sous le feu des projecteurs ces derniers temps en raison de la révélation que certains de ses produits présentent des failles de sécurité majeures. La nouvelle n'a pas fait de l'ombre aux derniers résultats qu'Intel a publiés, excellents. Des experts du secteur avaient dénoncé des failles au niveau de la conception même de ses puces l'été dernier déjà, qui pouvaient se révéler dommageables si des hackers les exploitaient - pour mettre la main sur des mots de passe et autres données confidentielles.
...

Le producteur américain de micro-processeurs est sous le feu des projecteurs ces derniers temps en raison de la révélation que certains de ses produits présentent des failles de sécurité majeures. La nouvelle n'a pas fait de l'ombre aux derniers résultats qu'Intel a publiés, excellents. Des experts du secteur avaient dénoncé des failles au niveau de la conception même de ses puces l'été dernier déjà, qui pouvaient se révéler dommageables si des hackers les exploitaient - pour mettre la main sur des mots de passe et autres données confidentielles. Ce sont plus généralement les logiciels qui présentent des risques de sécurité, mais il s'agit bien, en l'occurrence, d'un problème de conception, par définition plus difficile à résoudre. En dédramatisant la situation dans sa communication, Intel a commis une erreur stratégique. Quant à la vente par le directeur, Krzanich, à l'automne dernier, de la moitié des actions et options qu'il détenait, pour 24 millions de dollars, elle n'a pas laissé d'étonner. D'autant plus que, si la nouvelle n'a été rendue publique que récemment, le problème était connu d'Intel avant la transaction. A en croire l'entreprise et le directeur, aucun doute n'est permis: la vente s'inscrit dans un programme de négociations automatisé, prévu de longue date. Le marché a pris connaissance du problème de vulnérabilité des puces alors que le quatrième trimestre était clos. Nous ne saurons dès lors qu'à l'issue du trimestre courant si cette affaire a eu une incidence sur le chiffre d'affaires (CA) du groupe. Au dernier trimestre de 2017, Intel a dégagé un CA de 17,1 milliards de dollars, supérieur de 4,3% en base annuelle et de 700 millions de dollars au consensus. Le bénéfice a progressé de 37%, à 1,08 dollar par action. Les activités liées aux PC (Client Computing) ont assuré la production de cash-flow mais ont vu le CA comme les marges se tasser. La croissance se concentre surtout dans le segment Data, où le CA s'est accru de 21% et s'adjuge pour l'heure 47% du CA total. Outre les semi-conducteurs pour serveurs (data centers), ce segment regroupe les semi-conducteurs programmables, les puces mémoire, les véhicules autonomes et l'intelligence artificielle. Intel anticipe pour l'exercice 2018 un CA de 65 milliards de dollars (+4%) et un bénéfice par action compris entre 3,37 et 3,73 dollars. Cette progression résultera notamment de l'abaissement de l'impôt des sociétés; Intel s'attend à un taux moyen de 14% pour cette année, contre près de 20% au trimestre dernier. Au terme de 2017, Intel disposait d'une trésorerie nette de 14 milliards de dollars. Le groupe a produit 10,3 milliards de dollars de cash-flow disponible, un montant largement suffisant pour payer le dividende (5,1 milliards de dollars) et racheter des actions (pour 3,6 milliards de dollars). Le dividende trimestriel sera relevé cette année de 10%, de 0,27 à 0,30 dollar par action. Au niveau de cours actuel, le rendement s'établit à 2,6%.L'excellent rapport trimestriel a relégué au second plan l'affaire des failles de sécurité. Les investisseurs n'ont pas manqué de saluer les chiffres supérieurs aux prévisions, les perspectives pour l'exercice courant et le relèvement du dividende. La valorisation s'est ainsi hissée à près de 14fois le bénéfice escompté. Si elle n'est certes pas encore excessive, elle est nettement supérieure à la moyenne des dernières années. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BCours : 48,79 dollarsTicker : INTC USCode ISIN : US4581401001Marché : NasdaqCapit. boursière : 228,3 milliards USD C/B 2017 : 14C/B attendu 2018 : 13Perf. cours sur 12 mois : +35 %Perf. cours depuis le 01/01 : +6,5 %Rendement du dividende : 2,6 %