Vu la belle évolution du cours du producteur de lingerie - il a gagné plus d'un tiers depuis que Marleen Vaesen a succédé à Erwin Van Laethem au poste de CEO en décembre -, les investisseurs prévoient un redressement du chiffre d'affaires (CA) et des marges. Mais pour la directrice, le défi est le même que pour son prédécesseur: l'entreprise, montée très tard dans le train du numérique, doit poursuivre le développement d'une infrastructure de commerce électronique. Ce n'est pas simple, et la transformation a un prix. Ce sont 5.000 boutiques qu'il faut préparer à la vente en ligne. Or, cela ne s'improvise pas, et la concurrence est rude. Marleen Vaesen comme le président de l'entreprise, Herman Van de Velde, ont d'ailleurs concédé qu'ils avaient encore beaucoup à apprendre...