Le plus ancien promoteur immobilier du pays (1863) vit depuis peu une deuxième jeunesse. Le 29 juin 2016, une assemblée générale extraordinaire avalisait la fusion entre Immobel et le groupe Allfin, opération qui s'est déroulée sous l'égide de Marnix Galle, président du conseil d'administration et actionnaire de référence d'Allfin.
...

Le plus ancien promoteur immobilier du pays (1863) vit depuis peu une deuxième jeunesse. Le 29 juin 2016, une assemblée générale extraordinaire avalisait la fusion entre Immobel et le groupe Allfin, opération qui s'est déroulée sous l'égide de Marnix Galle, président du conseil d'administration et actionnaire de référence d'Allfin. Depuis, Immobel s'attelle à constituer un portefeuille d'envergure européenne, comme l'ont encore démontré les communiqués de presse consacrés à l'émission obligataire de 100 millions d'euros à destination des investisseurs particuliers, laquelle a porté la trésorerie à 170,9 millions d'euros à fin 2018, et à la conclusion d'une joint-venture avec le promoteur américain Fort Partners en vue de construire une station balnéaire de 65.000 m² à Marbella. Immobel a longtemps concentré ses activités en Belgique et au Luxembourg. Il s'est étendu à la Pologne il y a quelques années, puis à la France, en 2017. Il ne manque d'ailleurs pas d'ambition en ce qui concerne l'Hexagone, qui pourrait devenir, à terme, son principal marché. Sa première opération aura consisté à y acquérir Nafilyan & Partners, surtout actif en Île-de-France. Bien que tout jeune (2014), Nafilyan est d'ores et déjà une référence dans la promotion d'appartements, de maisons individuelles groupées et de logements en résidence gérée; lorsqu'il aura atteint sa vitesse de croisière, il devrait pouvoir écouler de 1.500 à 2.000 logements par an, pour un chiffre d'affaires escompté de 300 millions d'euros (169,7 millions d'euros en 2018). Immobel, qui avait commencé par prendre une participation de 15% dans Nafilyan, a annoncé, à l'issue du premier semestre de 2019, qu'il le détient désormais intégralement (cette ultime phase, pour laquelle il a mis 52 millions d'euros environ sur la table, était initialement prévue pour 2020). L'année était à peine entamée que l'immobilière ajoutait, dans le cadre de sa politique d'expansion européenne, l'Allemagne à son portefeuille de pays. Immobel a opté pour un prestigieux projet à Francfort: la tour Eden, l'une des rares tours résidentielles de la capitale financière du pays; sa livraison est prévue en 2022.L'exercice 2017 aura été une année de transition, les trois suivants doivent être consacrés à la moisson: à mi-course (exercice 2018 - premier semestre de 2019), la promesse est largement tenue. Le groupe achève le premier semestre de 2019 sur un revenu opérationnel de 140,8 millions d'euros, contre 97,7 millions un an plus tôt (+44,1%). Le résultat net atteint 56,4 millions d'euros (6,43 euros par action), soit un bond de 276% par rapport aux 15 millions d'euros à peine (1,71 euro par action) actés au premier semestre de 2018. Ce chiffre correspond à lui seul au résultat de l'intégralité de l'exercice 2018 (56,8 millions d'euros ou 6,47 euros par action): il s'agit, de très loin, du meilleur résultat semestriel de l'histoire du promoteur. Il a été soutenu par les ventes d'immeubles résidentiels, dont les projets O'Sea à Ostende et Nova (immeuble de bureaux) au Grand-Duché de Luxembourg. La dynamique insufflée par Marnix Galle (Allfin; désormais également CEO d'Immobel) s'exprime de plus en plus clairement dans les résultats. L'objectif que s'est fixé le groupe d'accroître la rentabilité de ses projets (10% de rendement sur fonds propres) a été largement dépassé l'an dernier, et le sera en 2019 encore. L'augmentation du dividende, de 10% l'an au moins, nous paraît assurée pour plusieurs années, ce qui rend la valorisation intéressante. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 67,60 eurosTicker: IMMO BBCode ISIN: BE0003599108Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 676 millions EURC/B 2018: 10,5C/B attendu 2019: 6Perf. cours sur 12 mois: +33%Perf. cours depuis le 01/01: +35%Rendement du dividende: 3,6%