Les résultats semestriels de RealDolmen laissent une impression mitigée. L'exercice comptable du groupe belge de services informatiques s'étend d'avril à mars. Le premier semestre de l'année 2016/2017 comprend donc les résultats d'avril à septembre. Sur cette période, RealDolmen fait état d'un chiffre d'affaires (CA) en hausse, mais d'une rentabilité en repli. L'érosion des marges est un mal récurrent auquel il n'est manifestement pas aisé de remédier. La concurrence est très intense dans le secteur, et le pouvoir de tarification est par conséquent réduit. Le résultat opérationnel ou EBIT a reculé de près de 11%, à 3,79 millions d'euros (EUR). Cela porte la marge d'EBIT à 3,3%, contre encore 4,1% au cours d...

Les résultats semestriels de RealDolmen laissent une impression mitigée. L'exercice comptable du groupe belge de services informatiques s'étend d'avril à mars. Le premier semestre de l'année 2016/2017 comprend donc les résultats d'avril à septembre. Sur cette période, RealDolmen fait état d'un chiffre d'affaires (CA) en hausse, mais d'une rentabilité en repli. L'érosion des marges est un mal récurrent auquel il n'est manifestement pas aisé de remédier. La concurrence est très intense dans le secteur, et le pouvoir de tarification est par conséquent réduit. Le résultat opérationnel ou EBIT a reculé de près de 11%, à 3,79 millions d'euros (EUR). Cela porte la marge d'EBIT à 3,3%, contre encore 4,1% au cours de la même période, l'an dernier. La rentabilité n'était donc pas beaucoup plus élevée l'an dernier, d'autant que RealDolmen avait pu reprendre une partie des provisions constituées précédemment. L'absence de cette opération purement comptable cette année explique une grande partie de la contraction des marges. Simultanément, les frais de vente et de marketing ont augmenté, et le groupe a dû accroître ses dépenses de recrutement. La division IT&Business Consulting met à la disposition des entreprises ses informaticiens spécialisés. Elle développe également des logiciels propres. La division IT&Business Support Services est active dans la vente de produits (notamment dans le cloud) aux entreprises qui externalisent la totalité de leur infrastructure informatique, y compris l'entretien et le support. Au cours du premier semestre, le CA du groupe a progressé de 9,5%, à 113,6 millions EUR, et c'est IT&Business Support Services qui a le plus contribué à cette augmentation avec une hausse de 13,3%, à 63 millions EUR. La marge d'EBIT y a certes reculé de 8,6% à 7,3%, mais elle reste nettement supérieure à la moyenne du groupe. Pour l'exercice complet, RealDolmen prévoit une légère baisse de la rentabilité dans cette division. Côté IT&Business Consulting, la hausse du CA n'a pas dépassé 5,2%, à 50,6 millions EUR. La faible rentabilité est le point faible de cette division. Avec une marge d'EBIT de 1,4%, elle n'a que très légèrement progressé par rapport à l'an dernier (1,3%). Les ventes de logiciels propres restent en deçà des attentes, mais la direction espère une amélioration au deuxième semestre grâce au lancement d'une nouvelle solution logicielle. Le bénéfice net a baissé de près de 12%, à 3,7 millions EUR au premier semestre. Pour 2016/2017, RealDolmen table sur une marge d'EBIT comprise entre 4 et 6% (2015: 4,5%). Pour cela, le deuxième semestre doit être nettement meilleur que le premier. La position de trésorerie, qui s'élevait à 26,9 millions EUR à la fin de l'exercice précédent, a reculé à 21,2 millions EUR au premier semestre. Fin septembre, RealDolmen affichait une trésorerie nette de 20,3 millions EUR, soit environ 3,9 EUR par action. À présent que l'entreprise s'est repliée sur le marché local, il n'est plus question d'aventure - ce qui n'a pas empêché l'action de se montrer très performante en 2016. À 0,8 fois la valeur comptable et environ 12 fois le bénéfice attendu, nous trouvons la valorisation de RealDolmen correcte pour une petite capitalisation. La croissance est trop faible et les marges trop réduites pour revendiquer davantage. Conseil : conserverRisque : moyenRating : 2BDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapitalisation boursière : 128 millions EURC/B attendu 2016 : 13C/B attendu 2017 : 12Perf. cours sur 12 mois : +44 %Perf. cours depuis le 01/01 : -0,5 %Rendement du dividende : 2,8 %