Après cinq trimestres consécutifs de recul des ventes d'une année sur l'autre, IBM réussit de justesse à rompre la tendance. Entre octobre et décembre, la multinationale américaine a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 21,78 milliards de dollars (+0,1% en un an), dépassant le consensus de 140 millions de dollars. La vigueur du billet vert a pesé à concurrence de 0,6% sur le CA (un peu plus de 50% des revenus ne viennent pas d'Amérique du Nord); à taux de change constant, les ventes ont augmenté de 0,7%. Sur l'exercice, le CA est resté stable, à 77,1 milliards de dollars.
...

Après cinq trimestres consécutifs de recul des ventes d'une année sur l'autre, IBM réussit de justesse à rompre la tendance. Entre octobre et décembre, la multinationale américaine a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 21,78 milliards de dollars (+0,1% en un an), dépassant le consensus de 140 millions de dollars. La vigueur du billet vert a pesé à concurrence de 0,6% sur le CA (un peu plus de 50% des revenus ne viennent pas d'Amérique du Nord); à taux de change constant, les ventes ont augmenté de 0,7%. Sur l'exercice, le CA est resté stable, à 77,1 milliards de dollars.IBM achève le 4e trimestre sur un bénéfice par action (BPA) net ajusté de 4,71 dollars, soit 0,02 dollar de plus que prévu. Avec la suspension des rachats d'actions, le bénéfice annuel a cédé 7%, à 12,81 dollars. La légère hausse des ventes au 4e trimestre s'explique surtout par les bonnes performances de la division Hardware et la contribution de Red Hat. Le cash-flow disponible s'élève à 6 milliards de dollars, soit un total de 11,9 milliards de dollars pour 2019. La marge opérationnelle a progressé de 2,3% sur un an, à 51,8% (baisse des coûts). Avec un CA (7,24 milliards de dollars) en hausse de 9% sur un an, Cloud & Cognitive Software (intelligence artificielle, Internet des objets, sécurité) reste la division la plus importante. Red Hat, dont la croissance s'accélère (cap du milliard de dollars atteint au 4e trimestre; gamme de produits axée sur le cloud hybride, associant différentes plateformes dans les systèmes informatiques des entreprises), a pour la première fois contribué au CA du trimestre entier. Le CA de Global Technology Services (infrastructures et cloud) a reculé de 5%, celui de Global Business Services (consultance), stagné. Au 4e trimestre toujours, le CA total du cloud ventilé entre les différentes divisions s'est élevé à 6,8 milliards de dollars (environ 30% des ventes du groupe); sur l'année, il atteint 21,2 milliards de dollars (+14% en un an). Contre toute attente, Systèmes (matériel) affiche un CA en hausse de 14% grâce à la mise à niveau de Z-Mainframe. IBM table sur un bénéfice par action de 13,35 dollars pour 2020 (+4% en un an). Fin décembre, la trésorerie était tombée à 9 milliards de dollars (12,2 milliards un an plus tôt). Le groupe a levé, en 2019, 34 milliards de dollars pour financer l'acquisition de Red Hat (dette passée de 14,6 milliards de dollars fin 2018, hors IBM Global Financing, à 48 milliards en juillet; elle est aujourd'hui retombée à 38,2 milliards de dollars, grâce notamment à la suspension des rachats d'actions). Le dividende, inchangé, coûte 1,4 milliard de dollars au groupe chaque trimestre; 5,7 milliards de dollars ont été reversés aux actionnaires sur l'exercice (7,1 milliards, en incluant les rachats d'actions du 1er semestre de 2019). La direction vise un cash-flow disponible de 12,5 milliards de dollars en 2020 et de 13 milliards en 2021.Le rapport trimestriel contient plusieurs éléments encourageants. Pour autant, aucun virage net ne semble encore amorcé. En Bourse, IBM brille moins que d'autres sociétés technologiques davantage à la mode, si bien que le titre pourrait connaître une revalorisation sous peu. Sur un horizon plus long, cependant, la mollesse de la croissance demeure problématique. Des rumeurs de scénarios, dont celui d'une scission, circulent, mais la décision reviendra au nouveau CEO. Compte tenu de sa valorisation et de son rendement élevé, IBM peut d'ici-là rester en portefeuille. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 143,89 dollarsTicker: IBM USCode ISIN: US4592001014Marché: New York Stock ExchangeCapit. boursière: 127,4 milliards USDC/B 2019: 11C/B attendu 2020: 11Perf. cours sur 12 mois: +13,5%Perf. cours depuis le 01/01: +7,5%Rendement du dividende: 4,5%