Malgré un début d'exercice poussif, les objectifs annuels ne sont pas compromis. Certes, la production a reculé de 7% en glissement annuel, à 156.000 onces troy, et le coût de production (1.238 dollars) dépasse de plus de 200 dollars la moyenne du secteur. Mais la hausse du cours de l'or a fait grimper le chiffre d'affaires de 8%. Le bénéfice s'est en outre établi à 19,5 millions de dollars, contre une perte un an plus tôt. Essakane (Burkina Faso) a une fois de plus sauvé les meubles; grâce au bond de 21% de sa production, la mine représente désormais près des deux tiers de la production du groupe. A Rosebel (Suriname), les pluies diluviennes et le confinement ont fait chuter la production à 47.000 onces troy (-26%). A Westwood (Canada), la productio...

Malgré un début d'exercice poussif, les objectifs annuels ne sont pas compromis. Certes, la production a reculé de 7% en glissement annuel, à 156.000 onces troy, et le coût de production (1.238 dollars) dépasse de plus de 200 dollars la moyenne du secteur. Mais la hausse du cours de l'or a fait grimper le chiffre d'affaires de 8%. Le bénéfice s'est en outre établi à 19,5 millions de dollars, contre une perte un an plus tôt. Essakane (Burkina Faso) a une fois de plus sauvé les meubles; grâce au bond de 21% de sa production, la mine représente désormais près des deux tiers de la production du groupe. A Rosebel (Suriname), les pluies diluviennes et le confinement ont fait chuter la production à 47.000 onces troy (-26%). A Westwood (Canada), la production souterraine est à l'arrêt depuis le glissement de terrain de l'an dernier; pour l'instant, seuls des minerais à faible teneur en or sont acheminés depuis Grand Duc, voisine. IAMGOLD annonce un 2e semestre plus encourageant. Les prévisions annuelles (production de 630.000-700.000 onces, pour un coût de 1.230-1.280 dollars) sont maintenues. Côté Gold était achevée à raison d'un cinquième environ début avril; la mine sera opérationnelle fin 2023, début 2024. Avec sa production, de 469.000 onces troy par an pour commencer, IAMGOLD franchira la barre du million d'onces par an. Boto Gold (Sénégal) a sa licence depuis 2019. Le projet, détenu à 90% par IAMGOLD et à 10% par l'Etat, en est toujours au stade de l'étude de faisabilité. IAMGOLD ignore encore s'il le développera lui-même ou le vendra: il ne peut pas, pour l'instant, gérer deux grands projets de front. Rien ne presse ceci dit, puisque toute augmentation du cours de l'or fait monter la valeur de Boto, où l'on recense pour 1,4 million d'onces de réserves. Les réserves du groupe ont diminué de 17%, à 13,94 millions d'onces troy. En cause, principalement: la vente de la mine Sadiola (Mali; -1,6 million) et la réduction des réserves estimées de Westwood (-0,5 million). Si l'on oppose la valeur de l'entreprise (1,34 milliard de dollars) aux réserves, l'on obtient pour IAMGOLD moins de 100 dollars par once troy de réserves, ce qui est très peu par rapport au secteur. Avec 4,15 millions d'onces et au taux de production actuel, Rosebel a une durée de vie de 17 ans; pour Essakane (3 millions), le chiffre est de 8 ans et pour Westwood (626.000), de 10. Ces estimations ne tiennent pas compte des expansions futures. A la fin du 1er trimestre, IAMGOLD détenait pour 967,8 millions de dollars de liquidités et d'investissements. Sa dette à long terme s'élève à 466,7 millions de dollars; elle consiste majoritairement en un emprunt obligataire (450 millions, à 5,75%), remboursable fin 2028. Contrats de location inclus, la trésorerie nette atteint 435,5 millions de dollars. Aux liquidités disponibles s'ajoute une ligne de crédit de 500 millions. Réserves et cash-flows suffiront à financer le développement de Côté Gold. Ils devraient même permettre de procéder à un rachat d'actions, ce qui, compte tenu de la faible valorisation (0,6 fois la valeur comptable), serait bénéfique à l'entreprise et à ses actionnaires. Aucun projet en ce sens n'est toutefois annoncé.Sans surprise, puisque le contexte en freine les performances depuis plusieurs années, IAMGOLD compte parmi les opérateurs aurifères les moins chers. Il ne renouera avec la croissance que lorsque Côté Gold sera opérationnel - dans plus de deux ans. D'ici là, le risque de baisse du titre est limité et le groupe évoluera au gré du cours de l'or. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 3,17 dollarsTicker: IAG USCode ISIN: CA4509131088Marché: NYSECapit. boursière: 1,5 milliard USDC/B 2020: 17C/B attendu 2021: 12Perf. cours sur 12 mois: -9%Perf. cours depuis le 01/01: -14%Rendement du dividende: -