Hyloris, cotée à Bruxelles depuis juin 2020 et dirigée par Stijn Van Rompay, ne développe pas elle-même de nouvelles entités chimiques (à l'instar d'une entreprise pharmaceutique ou biotechnologique), mais travaille avec des produits existants et approuvés dont les brevets ont expiré - non pas pour les copier, comme des génériques, mais pour développer des produits améliorés et brevetés (reformulations, nouvelles formes d'administration ou encore, combinaisons de plusieurs produits). Le processus de développement est donc plus rapide (avec un objectif de sept ans au maximum) et moins risqué (le coût moyen est de sept millions d'euros).
...

Hyloris, cotée à Bruxelles depuis juin 2020 et dirigée par Stijn Van Rompay, ne développe pas elle-même de nouvelles entités chimiques (à l'instar d'une entreprise pharmaceutique ou biotechnologique), mais travaille avec des produits existants et approuvés dont les brevets ont expiré - non pas pour les copier, comme des génériques, mais pour développer des produits améliorés et brevetés (reformulations, nouvelles formes d'administration ou encore, combinaisons de plusieurs produits). Le processus de développement est donc plus rapide (avec un objectif de sept ans au maximum) et moins risqué (le coût moyen est de sept millions d'euros). Deux produits sont aujourd'hui en phase de lancement commercial: le Sotalol IV, une variante intraveineuse pour le traitement des arythmies cardiaques, et le Maxigesic IV, une combinaison intraveineuse unique de paracétamol et d'ibuprofène, solution de rechange aux analgésiques opioïdes hautement addictifs. Le Sotalol est vendu uniquement aux Etats-Unis, par son partenaire AltaThera. Une augmentation de capital a permis de renforcer l'équipe commerciale, laissant augurer une hausse des ventes dès 2022. Le Maxigesic IV est distribué par AFT Pharmaceuticals dans cinq pays (Australie et Nouvelle-Zélande sans revenus pour Hyloris, Emirats arabes unis et, depuis l'été 2021, Allemagne et Autriche). Le Royaume-Uni et l'Irlande ont donné leur feu vert récemment pour ce produit, désormais approuvé dans 27 pays; dans la plupart, AFT Pharmaceuticals a recours à un distributeur local. Début 2021, AFT a signé un accord avec Hikma Pharmaceuticals aux Etats-Unis et attend l'autorisation du produit par la FDA. Les ventes du Maxigesic IV devraient s'accélérer en 2022; les analystes estiment qu'il contribuera à hauteur de 10-15% à l'objectif de cours. Au printemps, Hyloris a versé 5,25 millions d'euros à Alter Pharma pour le rachat des futurs revenus de royalties liés au Maxigesic IV et à trois autres molécules en développement. Pour les analystes, plus de la moitié de la valeur de l'entreprise repose sur le portefeuille d'applications cardiovasculaires. Une sixième molécule (CRD-102, application orale du Milrinone pour l'insuffisance cardiaque avancée) a intégré le pipeline il y a peu; l'étude clinique finale (pivot) débutera fin 2022/début 2023. Pour cinq des six molécules, Hyloris se chargera directement de la vente aux Etats-Unis, à partir de 2023, 2024 et 2025, selon le cas. Hyloris a dernièrement acquis une technologie innovante de Roshan Pharmaceuticals pour accélérer le développement d'une application intraveineuse de l'aspirine (HY-073) dans l'insuffisance cardiaque. L'étude clinique finale commencera début 2022 et une demande d'approbation devrait être soumise fin 2023. Le portefeuille contient actuellement 13 produits (candidats), et Hyloris entend y ajouter quatre nouveaux candidats chaque année. La société a les moyens de mener à bien ses ambitions, avec une position de trésorerie de 53,5 millions d'euros au 30 juin. Très stable depuis six mois, l'action Hyloris poursuit sur la belle lancée initiée lors de son entrée à la cote et a réagi positivement au récent flux de nouvelles. L'entreprise a les fonds nécessaires pour mener à bien son plan d'affaires offensif, selon plusieurs axes, et en premier lieu les applications cardiovasculaires. Les premiers bénéfices sont attendus dès 2024. L'action devrait être moins volatile que celle des biotechs et sa valeur devrait augmenter progressivement, ce dont nous entendons profiter en ouvrant une position. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 15,10 eurosTicker: HYL BBCode ISIN: BE0974363955Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 386,2 millions EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +53% Perf. cours depuis le 01/01: +57%Rendement du dividende: -