Mosaic signe d'excellents résultats semestriels. Son chiffre d'affaires a augmenté au 2e trimestre de 37%, à 2,8 milliards de dollars, par rapport au 2e trimestre de 2020; sur six mois, il s'est établi à 5,1 milliards, en hausse de 32,7% en un an. Sa marge brute est passée de 298,4 millions à 1,19 milliard de dollars, dont 752,7 millions ont été réalisés au 2e trimestre. Le cash-flow opérationnel récurrent a atteint 829 millions de dollars (+116%) au 2e trimestre, et 1,39 milliard (+ 152%) sur le semestre. Le bénéfice net récurrent du 2e trimestre s'élève à 1,17 dollar par action, contre 1,01 dollar escompté et 0,11 dollar l'an passé; après six mois, la hausse est de 0,05 dollar, à 1,74 dollar par action.
...

Mosaic signe d'excellents résultats semestriels. Son chiffre d'affaires a augmenté au 2e trimestre de 37%, à 2,8 milliards de dollars, par rapport au 2e trimestre de 2020; sur six mois, il s'est établi à 5,1 milliards, en hausse de 32,7% en un an. Sa marge brute est passée de 298,4 millions à 1,19 milliard de dollars, dont 752,7 millions ont été réalisés au 2e trimestre. Le cash-flow opérationnel récurrent a atteint 829 millions de dollars (+116%) au 2e trimestre, et 1,39 milliard (+ 152%) sur le semestre. Le bénéfice net récurrent du 2e trimestre s'élève à 1,17 dollar par action, contre 1,01 dollar escompté et 0,11 dollar l'an passé; après six mois, la hausse est de 0,05 dollar, à 1,74 dollar par action. Des problèmes opérationnels ont provoqué une baisse de 9% (potasse) à 11% (engrais phosphatés) des volumes de vente par rapport au 2e trimestre de 2020; cela n'a pas empêché la marge brute de passer, grâce à l'envolée des prix de vente, de 51 à 93 dollars la tonne pour la première et de 7 à 156 dollars pour les seconds. La marge brute de Mosaic Fertilizantes est de 78 dollars la tonne (+100%). En raison de problèmes d'approvisionnement en eaux usées contenant du chlorure de sodium, la production de deux puits d'Esterhazy (potasse) a été suspendue en juin, neuf mois plus tôt que prévu. A titre de compensation partielle, Colonsay est en cours de redémarrage. La capacité de production de potasse diminuera de 700.000 tonnes sur une base annuelle jusqu'en mars 2022, après quoi elle passera à 12,5 millions de tonnes, contre 11,2 millions en 2019. Quand le troisième puits d'Esterhazy produira à plein régime, en 2022, les dépenses d'investissement seront revues à la baisse, de 1,2 milliard de dollars en 2021 à 800 millions en 2025. Ce qui, compte tenu de l'allégement des dépenses structurelles, permet de faire passer le dividende de 0,20 à 0,30 dollar brut par an. Cette base sera conservée tout au long du cycle économique, et augmentée quand la conjoncture s'y prêtera. Dont acte, puisque la direction vient de substituer au programme de rachat d'actions en cours, d'un montant de 1,5 milliard de dollars, dont 700 millions n'avaient pas encore été exécutés, un nouveau programme de 1 milliard de dollars. Mosaic a par ailleurs commencé à réduire, comme prévu, son endettement net à concurrence de 1 milliard de dollars, en remboursant dès août une obligation de 450 millions de dollars qui arrivait à échéance en novembre. Au 30 juin, la dette nette s'élevait à 3,05 milliards de dollars. Les perspectives pour le 2e semestre sont meilleures encore. D'après la direction, le prix de vente moyen devrait augmenter, entre le 2e et le 3e trimestre, de 90 à 100 dollars la tonne pour les engrais phosphatés, en partie grâce aux droits compensateurs sur les importations en provenance du Maroc et de la Russie; pour la potasse, la hausse devrait être de 25-35 dollars la tonne. Les effets de l'ouragan Ida ralentiront toutefois partiellement la tendance.Après avoir résolument augmenté, l'action n'évolue plus vraiment depuis plusieurs mois. La confirmation de la construction du projet géant de potasse (Jansen) annoncée en août par BHP pèse sur le sentiment. Les droits de douane sur les importations d'engrais phosphatés sont d'une aide précieuse, tout comme le sont le programme de rachat d'actions et l'offre et la demande prévisionnelles d'engrais phosphatés et potassiques. L'action, qui s'approche de soutiens techniques importants, se négocie à 8 fois à peine les bénéfices escomptés pour 2022. Nous relevons notre conseil. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 31,13 dollarsTicker: MOS USCode ISIN: US61945C1036Marché: New YorkCapit. boursière: 11,83 milliards USDC/B 2020: 37C/B attendu 2021: 7Perf. cours sur 12 mois: +70%Perf. cours depuis le 01/01: +35%Rendement du dividende: 0,9%