L'assureur belge achève le trimestre sur des résultats inespérés. Son bénéfice net a bondi de 27% en un an, à 271,3 millions d'euros, alors que le consensus misait sur 259 millions. Il s'établit après neuf mois à 877 millions, 34% de plus sur 12 mois. L'augmentation atteint même 37%, de 3,32 à 4,54 euros, par action.
...

L'assureur belge achève le trimestre sur des résultats inespérés. Son bénéfice net a bondi de 27% en un an, à 271,3 millions d'euros, alors que le consensus misait sur 259 millions. Il s'établit après neuf mois à 877 millions, 34% de plus sur 12 mois. L'augmentation atteint même 37%, de 3,32 à 4,54 euros, par action.L'envolée du résultat net au 3e trimestre est due à la multiplication par deux, à 182 millions d'euros, du bénéfice des assurances-vie. A l'origine de cet excellent chiffre: les plus-values (25 millions d'euros) réalisées sur les transactions immobilières en Belgique, qui ont permis au bénéfice net des assurances-vie de s'envoler de 67%, à 67 millions, de même que les plus-values supérieures aux prévisions (30 millions) sur le portefeuille d'actions, grâce à quoi le bénéfice net réalisé en Asie a été multiplié par trois, à 108 millions. Fin septembre 2018, le portefeuille d'actions asiatique actait une moins-value de 40 millions d'euros encore. En termes de résultats sous-jacents, toutefois, les chiffres sont inférieurs aux attentes. Après neuf mois, le bénéfice net des assurances-vie a progressé de 44%, à 667,1 millions d'euros. La branche non-vie a permis d'achever le trimestre sur un bénéfice net de 86,3 millions (-13%), soit, au bout de neuf mois, une augmentation limitée à 1% (202,1 millions). Si la Belgique et l'Europe continentale ont soutenu les résultats, au Royaume-Uni, les sinistres Auto ont continué à s'accumuler au 3e trimestre. L'encaissement récurrent (hors acquisitions et divisions cédées) s'est étoffé de 11% sur neuf mois. L'Asie a progressé de 14%, à 19,8 milliards d'euros (part propre: +15%, à 5,14 milliards) et la Belgique, de 9%, à 4,94 milliards. Outre-Manche, la baisse atteint 4%, du fait notamment de l'abandon de produits moins rentables. La marge sur les produits à taux garanti (branche 21) s'est hissée de 60 à 86 points de base (PB) au 3e trimestre. L'on constate encore, après trois trimestres, un recul de 93 à 81 PB, mais l'objectif (85-95 PB en base annuelle) devrait être atteint. Passée de 21 à 33 PB (27 au 2e trimestre), la marge sur les produits Unit-linked (branche 23) est stable, à 26 PB, après neuf mois. Le ratio combiné (dépenses/encaissement net) a augmenté de 89,7%, ce qui était peu, à 92,7%, mais est également tombé, en neuf mois, de 95,1 à 94,7%. Avec un ratio Solvency II de 198,9% (197% escomptés), contre 214,6% fin 2018 et un minimum visé de 175%, la solvabilité est au rendez-vous. La direction a relevé à 850-950 millions le bénéfice prévisionnel précédemment annoncé de 800-900 millions d'euros. Sauf accident boursier, le cap symbolique du milliard devrait pouvoir être franchi. La trésorerie s'élève à 1,6 milliard d'euros, dont 0,6 milliard sont mis en réserve pour le dossier Fortis. Ageas a donc de quoi financer une acquisition majeure, mais il se montre extrêmement sélectif. Depuis le démarrage, en août, du 9e programme de rachat d'actions, 727.000 titres (0,37% du total en circulation) ont déjà été récupérés, pour un montant de 36,3 millions d'euros, sur un maximum de 200 millions.Le titre a bien évolué cette année, mais il a cédé un peu de terrain à l'annonce des résultats sous-jacents légèrement décevants du 3e trimestre. Soutenu par les résultats opérationnels des dernières années, l'accent mis sur la valeur actionnariale, l'avancée du dossier Fortis et l'exposition du groupe à l'Asie, le cours a récemment atteint son niveau le plus élevé de l'ère post-Fortis. A conserver. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 52,58 eurosTicker: AGSN BBCode ISIN: BE0974264930Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 10,4 milliards EURC/B 2018: 12C/B attendu 2019: 11Perf. cours sur 12 mois: +17%Perf. cours depuis le 01/01: +34%Rendement du dividende: 4,2%